Les Français sont sensibilisés sur les risques liés à leurs informations personnelles sur le net mais, dans son étude, l'institut CSA estime qu'ils n'adoptent pas les bons réflexes

80% des Français craignent pour la protection de leurs données bancaires sur internet
80% des Français craignent pour la protection de leurs données bancaires sur internet © AFP / Science Photo Library / ABO

Un Français sur cinq craint le piratage de ses données bancaires sur Internet et pourtant, la plupart d'entre nous n'utilisons qu'un seul mot de passe pour tous les comptes et espaces en ligne. Un paradoxe qui n'est pas isolé et est soulevé dans l'enquête 2017 de l'institut CSA sur la protection de nos données personnelles sur Internet.

Dans le rapport, rendu public ce mois-ci, CSA remarque cependant une amélioration des pratiques : en trois ans, résume l'étude, "on voit certains usages risqués reculer et des pratiques vertueuses progresser".

Les Français sont ainsi 85 % à se dire préoccupes par la protection de leurs données, contre 81 % en 2014, une inquiétude encore plus forte en ce qui concerne les données personnelles disponibles sur internet, jugé comme préoccupant pour 90 % d'entre eux.

Informer sur les cyber-attaques aide à sensibiliser

L'institut CSA relève une logique expliquant la hausse de l'inquiétude : de plus en plus nombreux à être présents sur les réseaux sociaux, les Français ont aussi pris le pli de régler leurs achats en ligne. C'est le cas pour 51 % d'entre eux, contre 39 % en 2014.

Ils sont aussi plus nombreux à stocker des informations personnelles en ligne, sur des serveurs type iCloud, Google Drive ou Dropbox pour ne citer qu'eux et ils ont continuent à publier facilement des propos ou des photos personnelles sur les réseaux sociaux.

Au regard de ces pratiques, les usagers sont aussi plus informés des risques de cyber-attaques et autres piratages, que ce soit les photos personnelles intimes de personnalités qui sont rendues publiques ou la possibilité d'usurper une identité en utilisant les informations disponibles sur le billet d'avion posté sur Instagram. 80 % des personnes interrogées estiment donc que le risque de piratage de leurs données, bancaires notamment, est important, et même "très important" pour près de la moitié d'entre eux (47 %).

Pour se prémunir, les internautes sont moins nombreux à laisser leurs coordonnées personnelles (mail, téléphone) accessibles publiquement, comme sur des forums par exemple (près d'un quart continue à le faire) et ils sont désormais moins de 10 % à relayer des chaînes de mails.

Ils sont aussi 86 % à utiliser un mot de passe pour leur ordinateur professionnel, 76 % pour un ordinateur personnel, 73 % sur leur téléphone portable et 61 % sur leur tablette. Mais en revanche, 7 Français sur 10 utilisent régulièrement un seul et même mot de passe pour tous leurs comptes et espaces en ligne. Une pratique d'autant plus préoccupante qu'elle progresse par rapport à 2014 (+5 points).

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.