Longtemps exclu des podiums, le sportswear est aujourd'hui plébiscité par les jeunes designers. Du maillot de foot au short de tennis, de plus en plus de créateurs de mode revisitent les tenues de sport et les imposent dans les défilés.

Défilé Koché été 2018.
Défilé Koché été 2018. © Indigitalimages / KOCHÉ

La prêtresse de la mode Anna Wintour prête à rater un défilé pour voir jouer Roger Federer. Des maillots du Paris Saint-Germain à l’honneur de la prochaine fashion week de New- York. Le temps où le polo et le jogging étaient bannis des podiums semble définitivement révolu. 

Le football est un cas d'école. Longtemps considéré comme trop populaire par l'industrie de la mode, il y occupe aujourd'hui une place à part entière. "Le fait que l'univers de la mode s'intéresse au football est assez nouveau en France" décrypte Pascal Monfort, fondateur de REC, spécialisé dans les échanges entre l’industrie du luxe, le sport et la jeunesse. A l’origine de ce rapprochement ? La dernière coupe du monde, l'euro l'été dernier, et surtout l'explosion du PSG nouvelle génération. Depuis le rachat du club parisien par le Qatar, le Parc des Princes est devenu l'un des endroits où il faut être vu. 

Le maillot de foot, "must have " des fashionistas

Des tribunes du stade aux podiums des défilés, Christelle Kocher a franchit le pas. Remarquée lors de la dernière fashion week parisienne en septembre, sa collection de maillots du PSG revisités a séduit outre - Atlantique. Pour la première fois, la créatrice française va présenter sa collection d'une douzaine de pièces - des maillots redécoupés et patchworkés - à New-York le 12 décembre.

Pour la créatrice du label Koché, à la croisée de la couture et de la street culture, le club parisien "iconique " qui est "déjà une marque internationale et globale" s'est naturellement imposé. "Le sportswear est un vestiaire inspirant, dans le quotidien des jeunes, pour une marque comme la mienne c'est intéressant (...) Intégrer le football dans une collection de prêt à porter, c'est aussi porter les valeurs positives que véhicule ce sport, extrêmement populaire, qui a le don de rassembler"

Des maillots griffés dans les magasins?

Tendance dans les années 90, le sportswear redevient branché. Quelles en seront les conséquences? Des équipes de football porteront- elles bientôt des maillots siglés Chanel ou Balenciaga? "J'en serai ravie" commente Christelle Kocher, "les équipementiers sportifs ont un savoir-faire qu'une marque comme la mienne ne peut pas porter pour l'instant" mais pourquoi pas _"associer équipementier avec la vision créative d'une marque"_.

Pour l'heure, c'est encore de la science fiction. Les grands équipementiers sportifs - Adidas, Nike , Puma etc.- conservent le monopole de la fabrication. "Néanmoins presque tous les fashionistas se doivent d'avoir au moins un maillot de football dans leur dressing" assure Pascal Monfort, "c'est devenu une pièce très en vogue. Les maillots de football intéressent différents acteurs de l'industrie de la mode, et les passerelles entre la mode et le football sont de plus en plus solides et fréquentes"

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.