Les insectes sont probablement arrivés avec des arbres venus du sud, mais la hausse des températures accroît sans cesse leur zone de vie.

La cigale ayant chanté tout l'été s'en alla à Nantes pour changer d'air
La cigale ayant chanté tout l'été s'en alla à Nantes pour changer d'air © Flickr / CC CharlesEi1

Les cigales : l'un des symbole du beau temps et des vacances vacances qui pourrait bientôt ne plus être l'apanage du sud de la France, car les insectes de Provence gagnent du terrain et montent à l'assaut du nord du pays...

Si certaines espèces de cigales ont toujours existé, en petit nombre, au nord de la Loire, de nouvelles arrivent. C'est ce qu'a constaté, éberlué, Franky Trichet, adjoint au maire de Nantes, en passant devant un arbre.

"En passant près du chateau, il faisait très chaud et j'ai entendu une cigale. J'ai vraiment été étonné et c'est pour ça que j'ai tourné la vidéo. Pour moi la cigale c’est avant tout le soleil, la chaleur, les vacances, c'est pour ça que ça m'a quand même interpellé" explique Franky Trichet.

Chaque été, au moment des jours les plus chauds, les larves qui s'accrochent à la racine d'un arbre, sortent de terre

Les cigales grises, c'est leur nom, sont probablement arrivés sous la forme de larve, transportées avec des arbres méditerranéens, explique Christophe Bernier, naturaliste et spécialiste des cigales : "Les larves de cigales, mettent plusieurs années à boucler leur cycle, donc si vous avez introduit un olivier sur lequel il y a des larves de cigale, vous pouvez avoir de sorties de cigale pendant plusieurs années de suite. A priori on va pouvoir entendre des cigales encore quelques années". Ce sera donc le cas à Nantes et Saint-Nazaire, mais aussi à Pornic en Loire-Atlantique et Bagneu dans les Hauts-de-Seine ou en Lorraine et Alsace.

Pour l'instant ces cigales ne se reproduisent pas dans la moitié nord de la France, mais la hausse des températures accroît sans cesse leur zone de vie. Si les étés caniculaires se reproduisent, elles pourraient faire souche."Il y a 15 ans il n'y avait pas de cigales à Genève, maintenant elles s'y sont implantées durablement, explique Christophe Bernier à Martin Delacoux. "Elle s'y reproduisent maintenant tous les ans".

Entendre le chant des cigales au Nord de la Loire, c'est donc possible, mais surtout dans les villes. Avec les îlots de chaleur la température est plus supportable, pour elles...

Si vous repérez des cigales, vous pouvez les signaler sur le site du réseau ONEM

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.