Les "gilets jaunes" appellent à un acte V de la mobilisation. Sur Facebook où ils s'organisent, les militants dénoncent des mesures sans réelle redistribution des richesses, déplorent l'absence de compassion du président de la République, en dépit des excuses qu'il a présentées, et se disent insatisfaits.

Emmanuel Macron a déroulé plusieurs mesures en réponse aux revendications des "gilets jaunes" dans une allocution diffusée lundi soir par l'Élysée.
Emmanuel Macron a déroulé plusieurs mesures en réponse aux revendications des "gilets jaunes" dans une allocution diffusée lundi soir par l'Élysée. © AFP / LUDOVIC MARIN

Ça n'aura pas suffit. Les annonces d'Emmanuel Macron lundi soir sur le pouvoir d'achat n'ont pas convaincu les "gilets jaunes" sur Facebook, là où le mouvement a pris et s'organise. L'exécutif va tenter, mardi, de convaincre les militants nombreux à se déclarer déçus, du bien fondé des réponses apportées. Mais sur Facebook, les "gilets jaunes" sont très critiques sur des mesurettes, "poudre de perlimpimpin" du Président, pour reprendre son expression désormais consacrée.

"Les heureux bénéficiaires de la suppression de l'ISF peuvent dormir sur leurs deux oreilles"

Dans la soirée lundi, quelques heures après l'allocution d'Emmanuel Macron, les "gilets jaunes" dénonçaient "l'arnaque" de la hausse de rémunération pour les salariés au Smic. Un temps comprise comme une revalorisation du salaire minimum, l'annonce est pointée comme excluante pour les sans-emploi, sans compter que son financement reste "à la charge du contribuable"

Dans leur nombreux commentaires après l'allocution d'Emmanuel Macron, les "gilets jaunes" déplorent des annonces insuffisantes et appellent à continuer la mobilisation.
Dans leur nombreux commentaires après l'allocution d'Emmanuel Macron, les "gilets jaunes" déplorent des annonces insuffisantes et appellent à continuer la mobilisation. / Capture d'écran "La France en Colère !!!"

Dans le groupe "La France en colère !!!", qui rassemble 248 492 membres, Michel regrette que "cet argent (soit) donc encore retiré par le gouvernement du budget de la santé, de l'éducation, de l'assurance vieillesse et de la solidarité", quand le Président a redit sa volonté de ne pas revenir sur l'ISF.

Extrait des réactions avec l'allocution d'Emmanuel Macron.
Extrait des réactions avec l'allocution d'Emmanuel Macron. / Capture d'écran

"Je gagne quoi dans l'histoire ? Que dalle !" écrit Gilles, qui gagne plus que le Smic. Même réaction pour Minnie qui fait remarquer que rien, dans les annonces du chef de l'État lundi soir, n'est "pour les petits artisans qui aujourd'hui ont du mal à se payer". 

Extrait des réactions après les annonces d'Emmanuel Macron sur le groupe Facebook "La France en colère !!!"
Extrait des réactions après les annonces d'Emmanuel Macron sur le groupe Facebook "La France en colère !!!" / Capture d'écran
Extrait des réactions après les annonces d'Emmanuel Macron sur le groupe Facebook "La France en colère !!!"
Extrait des réactions après les annonces d'Emmanuel Macron sur le groupe Facebook "La France en colère !!!" / Capture d'écran

Les "gilets jaunes" concentrent leur déception sur les 100 euros supplémentaires pour les personnes rémunérées au Smic et ne s'attardent que peu sur les autres mesures annoncées par Emmanuel Macron, à savoir la défiscalisation des heures supplémentaires ou la prime de Noël défiscalisée versée, par les employeurs qui le peuvent, certains saluent l'avancée sans pour autant se dire satisfaits.

Vers un acte V ce samedi

Emmanuel Macron n'a donc pas convaincu les "gilets jaunes" qui se donnent rendez-vous samedi à Paris et en région pour un acte V de la mobilisation. "Plus que cinq mois à sacrifier et tout ira mieux", se motive Vladimir, en référence à Mai-68, où "ça a duré six mois".

Extraits des conversations sur "La France en colère !!!" après les annonces d'Emmanuel Macron
Extraits des conversations sur "La France en colère !!!" après les annonces d'Emmanuel Macron / Capture d'écran

Dans l'autre groupe Facebook très actif des "💥Gilet Jaune💥", 152 000 inscrits, un vote à "main levée" appelait lundi soir les militants qui ne sont pas convaincus à se manifester. Tôt ce matin, on dénombrait plus d'un millier de commentaires.

Extrait des réactions après les annonces d'Emmanuel Macron lundi soir sur le groupe "💥Gilet Jaune💥"
Extrait des réactions après les annonces d'Emmanuel Macron lundi soir sur le groupe "💥Gilet Jaune💥" / Capture d'écran

"Je crois que rien ne vous contentera jamais et que cette insurrection, vous continuerez à la faire sans vraiment plus savoir pourquoi" écrit un "foulard rouge", opposé au mouvement des "gilets jaunes", dans le fil de discussion consacré aux annonces du Président sur "La France en colère !!!"

Extrait des réactions sur le groupe "La France en colère !!!" après les déclarations d'Emmanuel Macron lundi soir.
Extrait des réactions sur le groupe "La France en colère !!!" après les déclarations d'Emmanuel Macron lundi soir. / Capture d'écran

Au contraire, les "gilets jaunes" qui appellent à poursuivre le mouvement n'ont plus qu'une seule idée en tête : faire aboutir le RIC, le référendum d'initiative citoyenne qu'ils réclament maintenant depuis le début du mouvement.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.