Entre foie gras, bûche et les traditionnels cadeaux chocolatés, les fêtes de fin d’année sont une période propice aux excès alimentaires. C’est grave, docteur ?

Oignon, navet, chou rouge, panais... Quels aliments privilégier pour être en forme ?
Oignon, navet, chou rouge, panais... Quels aliments privilégier pour être en forme ? © Getty / Chris Turner

Après les repas riches des fêtes de fin d'année, une période de détox est-elle nécessaire ?

Ali Rebeihi a reçu dès les premiers jours de janvier plusieurs spécialistes de la détox pour en savoir plus. Thomas Uhl est naturopathe, il a écrit _Et si je mettais mes intestins au repos_. Jacqueline Warnet est hépato-gastroentérologue spécialisée en micro nutrition ; elle a écrit avec Louis Berthelot, acupuncteur spécialisé en médecine traditionnelle chinoise et en micro nutrition, le livre Les secrets de l’intestin. Quels conseils alimentaires ces spécialistes de la nutrition ont-ils à nous donner ?

Au final, selon eux, ce ne sont pas forcément les repas des fêtes qui vont nous mettre à mal, mais elles peuvent être, comme le dit Thomas Uhl, "la goutte qui va faire déborder le vase". Quelqu'un qui a une santé un petit peu mise à mal se sentira encore plus mal après les fêtes.

Jacqueline Warner ajoute : "De temps en temps, on sent qu’on ne doit pas manger telle chose ; on oublie de se faire confiance et on le mange quand même. Une partie de notre instinct est passée sous silence". Il faut s'écouter !

Jacqueline Warner : “Je crois qu’on ne savait pas qu’on était 10% humain et 90% bactérien”

La "néfaste food"

C'est ainsi que Louis Berthelot surnomme l'alimentation fast-food très consommée aujourd'hui. Pourquoi la juge-t-il néfaste ? "Elle va apporter beaucoup de sucres rapides et de graisses saturées ; elle va nourrir très mal nos cellules humaines et négliger nos cellules bactériennes. Or 90 % de nos cellules qui vont faire l’optimum de nos cellules humaines sont quand même le microbiote".

Jacqueline Warnet ajoute : “Si on ne nourrit pas notre microbiote, il proteste et on a des gaz, on pense mal, on a mal aux articulations…”

Quels aliments perturbent nos intestins ?

  • excès d’alcool
  • excès de sucre
  • excès de protéines animales
  • excès de produits raffinés (sucre blanc, farine blanche, ...)
  • les additifs alimentaires qui viennent déséquilibrer les intestins

Quels sont les aliments à privilégier ?

(liste non exhaustive)

  • poireaux
  • choucroute
  • carottes
  • panais
  • salsifis
  • topinambours
  • céleris
  • oignons
  • ail
  • haricots
  • produits céréaliers complets

Pour beaucoup, les aliments cités ici sont riches en fibre. Et si vous vous demandez pourquoi les fruits n'y sont pas, c'est parce qu'ils comportent moins de fibres et qu'à ce titre, ils sont moins essentiels à une bonne santé. Louis Berthelot rappelle qu’un adulte “a besoin d’à peu près un 40g/j” de fibre - et souligne qu’actuellement, on en consomme à peine 10g/j.

Il explique : “Il y a des fibres solubles et des fibres non solubles ; ce sont ces dernières les plus importantes car elles seront fermentées uniquement par les bactéries dans notre tube digestif. Les autres seront fermentées par nos enzymes”.

Autre élément essentiel : l’eau

Les trois invités sont d'accord sur ce point : il faut boire 1,5 litre d’eau PURE par jour.

Jacqueline Warnet précise : “À chaque fois qu’on boit une grande tasse de thé, il faut boire une grande tasse d’eau”.

Pendant combien de temps ?

Mettre au repos ses intestins a pour premier effet un regain de vitalité, un sentiment de légèreté, de clarté et de vitalité. Mais pour que ça dure, pour que le microbiote soit modifié de façon durable, le docteur Berthelot estime qu'il faut compter 12 à 18 mois.

Il ajoute, par ailleurs :

Il n’y a pas de magie, l’hygiène de vie au quotidien est la clé.

► ECOUTEZ AUSSI | Jeûne, monodiète, détox : comment mettre son ventre au repos ?

Derniers articles
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.