Le Panthéon
Le Panthéon © CC Christine ™
**Le président annoncera "d'ici à la fin de l'année" qui entrera au Panthéon.** **Un rapport remis jeudi à François Hollande recommande que les prochaines personnalités appelées à entrer au Panthéon soient des "femmes du XXe siècle".** Le rapport, rédigé par Philippe Bélaval président du Centre des Monuments Nationaux qui gère le Panthéon, ne propose pas de noms au chef de l'Etat. Mais il établit un profil de "panthéonisable" assez précis. "Je n'ai pas à décider à la place du président et à empiéter sur ses prérogatives", a expliqué à Philippe Bélaval. L'historie avait été chargé en mai par François Hollande d'une mission sur le rôle de ce monument dans la vie de la République et sur les personnalités susceptibles d'y entrer dans les prochaines années. Pour ouvrir le débat Philippe Bélaval avait organisé entre le 2 et le 22 septembre une consultation sur le site du [CMN](http://pantheon.monuments-nationaux.fr). Parmi la vingtaine de propositions de Philippe Bélaval, l'hommage à "une ou plusieurs femmes du XXe siècle qui se sont illustrées par leur courage et la ténacité de leur engagement républicain au service de la transformation de la société". Car aujourd'hui, un total de 71 personnalités, le monument n'accueille que deux femmes : la physicienne Marie Curie et Sophie Berthelot mais en qualité d'épouse du chimiste Marcellin Berthelot. Le Président du Centre des Monuments Nationaux Bélaval a évoqué "des personnalités de la Résistance ou de la déportation qui ont poursuivi leur parcours dans des actions de transformation de la société". Il pourrait donc s'agir de figures de la Résistance comme Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Lucie Aubrac, Charlotte Delbo ou Martha Desrumaux ou encore des aviatrices de la Première Guerre mondiale: Adrienne Bolland et Marie Marvingt. **Les explications de Delphine Evenou**
Si la proposition est acceptée, Olympe de Gouges, Louise Michel, George Sand, très réclamées, devront attendre encore pour entrer au Panthéon.
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.