Tous les parents de jeunes enfants les connaissent : ces agents territoriaux veillent, aux côtés des enseignants, sur le quotidien des plus petits. Qui sont-ils ? Que veulent-ils ?

Les Atsem manifestaient devant le ministère de la Fonction publique, à Paris, le 14 décembre dernier.
Les Atsem manifestaient devant le ministère de la Fonction publique, à Paris, le 14 décembre dernier. © AFP / CITIZENSIDE / Alpha CIT / Citizenside

Depuis décembre dernier, les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles multiplient les mouvements sociaux. Ballotés entre un ministère de rattachement fonctionnel – ils travaillent à l'école, avec des personnels de l'éducation nationale – et un ministère de tutelle – ils relèvent du ministère de la Fonction publique – les Atsem attendent des réponses sur les évolutions de leurs fonctions, définies pour la dernière fois en 1992 mais marquées par le réforme des rythmes scolaires.

Les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles sont essentiellement des femmes. Au 31 décembre 2013, date de leur dernier recensement dans la Synthèse nationale des rapports sur l’état des collectivités territoriales, les hommes ne représentaient que 0,3% de cette profession. 9 Atsem sur 10 relèvent de la fonction publique territoriale, les autres étant contractuels permanents. On en dénombrait 60 000 en 2016, selon une estimation du ministère de la Fonction publique.

Quelles sont leurs missions ?

Le décret n° 92-850 modifié du 28 août 1992 définit le métier des Atsem comme suit : « Les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles sont chargés de l'assistance au personnel enseignant pour la réception, l'animation et l'hygiène des très jeunes enfants ainsi que de la préparation et la mise en état de propreté des locaux et du matériel servant directement à ces enfants. Les agents spécialisés des écoles maternelles participent à la communauté éducative. »

Pour résumer, ils soutiennent les enseignants et surveillent les enfants, certaines de leurs activités se déroulant en dehors du temps scolaire (cantine, garderie…).

Combien gagne un Atsem ?

Les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles gagnent, selon leur grade et leur classe, entre 1 522 et 2 184 euros mensuels. Ils relèvent de la catégorie C de la fonction publique dans la filière médico-sociale.

Ils sont recrutés par concours, à raison de 160 par an en moyenne entre 2007 et 2013. – Si ce chiffre évolue peu d’une année sur l’autre, le nombre d’inscrits au concours varie fortement, entre 1 725 en 2009 et 3 451 en 2013.

Que demandent les Atsem ?

Le rapport sur les Atsem adopté le 2 février 2017 par le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale s’ouvre sur un constat :

Bien qu’appréciés par les familles et plus particulièrement par les parents qui leur sont souvent très reconnaissants, [les Atsem] subissent depuis quelques années une véritable mutation de leurs missions professionnelles.

Une mutation particulièrement marquée par la réforme des rythme scolaires.

Cette prise en compte est au cœur des doléances de ces agents, dont le décret fondant leur métier précise qu’ils « participent à la communauté éducative ». Leurs missions doivent être clarifiées, et dans ce cadre leur rapport avec les enseignants. Ces professionnels attendent une reconnaissance de leurs fonctions éducatives et pédagogiques. Cela passe par des possibilités d’évolution, en termes de fonction et de statut. Côté salaires, enfin, les Atsem attendent une revalorisation.

►►► ÉCOUTER | Sonia Bourhan dévoile les propositions du ministère de la Fonction publique

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.