La crue de Quimperlé
La crue de Quimperlé © Béatrice Dugué

La Laïta, petit fleuve côtier qui traverse la commune de Quimperlé dans le Finistère, est repassée à la mi-journée en vigilance rorange "crues", alors que les habitants de plusieurs autres communes bretonnes ont aussi les pieds dans l'eau après de fortes pluies conjuguées à de fortes marées .

A Quimperlé, à la confluence de l'Isole et de l'Ellé, qui se rejoignent pour former la Laïta, le niveau de l'eau était en baisse jeudi au cours de la nuit avant de remonter en début de matinée à l'occasion de d'un fort coefficient de marée et de redéscendre à la mi-journée, le niveau de la Laïta ayant atteint 3.75 m contre 4,70 m jeudi.

Le reportage de Béatrice Dugué à Quimperlé

De nouvelles perturbations pluvieuses sont attendues pour ce week-end sur la Bretagne et une attention particulière doit être maintenue sur le bassin de la Laïta, ainsi que sur les autres rivières de la région placées en vigilance orange.

Les habitants de Quimperlé sont excédés

Aucune victime n'est à déplorer mais ces crues affectent des quartiers régulièrement touchés par les eaux, à Quimperlé et dans une moindre mesure à Quimper et Landerneau.

Les communes situées en amont doivent-elles investir pour prévenir les crues ? Il y a bien un syndicat mixte de gestion du bassin versant, mais le maire Alain Pennec l'accuse de faire beaucoup d'étude, pour pas beaucoup de décisions.

La Laïta, c'est un bassin versant gigantesque de 900 km carrés, soit une zone de 30 km sur 30 et ce n'est pas à Quimperlé qu'il faudrait agir pour limiter les crues, mais sur les autres communes. Les habitants de Quimperlé ont le sentiment d'être abandonnés, ignorés par les autres municipalités.

Le reportage d'Annaïg Haute

Le Finistère et le Morbihan sont placés en vigilance orange pour "vagues submersives" en raison des grandes marées (coefficient 108) de vendredi matin et après-midi.

Alerte orange IDE
Alerte orange IDE © IDE
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.