Le président de la Fifa, sous le feu des critiques à la suite de ses propos sur l'absence de racisme dans le football, a présenté ses excuses mais a refusé de démissionner de son poste.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.