Voici cinq graphiques ou chiffres qui illustrent la tendance actuelle en France.

Ces graphiques analysent la situation sanitaire en France.
Ces graphiques analysent la situation sanitaire en France.

L'hypothèse d'un reconfinement dur et rapide a circulé un temps, ce week-end. Mais, "à ce stade", le gouvernement juge qu'il n'y a pas "de raison" de décider d'un éventuel reconfinement face à l'épidémie de Covid-19. L'un des indicateurs attendu par le gouvernement est notamment le résultat de l'étude flash menée mardi et mercredi sur les tests PCR positifs, afin de détecter l'évolution de la propagation du variant britannique. D'ici là, un certain nombre de chiffres montrent que la situation est loin d'être encourageante. 

Plus de 3.000 patients en réanimation

Lundi, le seuil des 3.000 patients hospitalisés en réanimation a été franchi, dépassant ainsi l'un des marqueurs évoqué par Emmanuel Macron, lors de son allocution de fin novembre. À l'époque, le chef de l'État avait indiqué qu'un cap serait franchi pour le déconfinement en passant sous cette barre. Malheureusement, comme le montre ce graphique, la courbe repart, depuis début janvier, à la hausse. 

Forte tension dans l'Est du pays

Par ailleurs, et comme l'indique notre carte, la moitié Est du pays est soumise à une certaine tension dans les services de réanimation et soins intensifs. Au total, une cinquantaine de départements ont au moins 60% de leur capacité hospitalière en réanimation occupée par des patients Covid-19. La situation est particulièrement difficile dans le Sud-Est et sur la Côte-d'Azur avec près de 85% des lits occupés par des malades du coronavirus dans les Bouches-du-Rhône, le Var, le Vaucluse. 

Plus de 20.000 cas quotidiens en moyenne chaque semaine

C'est une première depuis plusieurs semaines : la moyenne hebdomadaire du nombre quotidien de nouveaux cas de Covid-19 a dépassé le seuil des 20.000. Autrement dit, il y a, depuis ces derniers jours, en moyenne 20.000 nouvelles contaminations quotidiennes à la Covid-19 en France, alors que ce seuil n'avait pas été dépassé depuis la mi-novembre et la fin du pic de la deuxième vague. 

10 jours de hausse sans pause 

Cette courbe des nouveaux cas quotidiens s'illustre par cette courbe qui montre bien la tendance de ces 10 derniers jours : le nombre de contamination n'a, chaque jour, pas cessé de croitre. 

L'Est du pays durement touché

Comme l'indique ce graphique qui représente l'évolution du taux de positivité (nombre de tests positifs rapporté au nombre de tests réalisés) depuis début décembre, selon les régions, l'Est du pays est plus concerné par la hausse du nombre de cas. Les régions Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d'Azur sont là encore dans une situation délicate.