En France, nous achetons en moyenne 25 millions de téléphones par an, alors qu'environ 100 millions d'appareils réutilisables encombrent nos tiroirs.

Nous produisons en moyenne 590 kilos de déchets par an et par habitant
Nous produisons en moyenne 590 kilos de déchets par an et par habitant © Reuters / Tyrone Siu

100 millions de téléphones qui dorment dans nos tiroirs, alors qu'environ 40 millions d'entre eux pourraient être réparés ou servir à la fabrication de nouveaux appareils... C'est le constat que fait le site de recyclage de téléphones mobiles Magic Recycle. Nous remplaçons nos petits appareils à tour de bras (en 2015, 24,6 millions de téléphones ont été vendus en France). Nous préférons néanmoins garder un vieux téléphone, pour dépanner, si besoin...

Pourtant plus de 70% des éléments d'un téléphone mobile sont recyclables. Et c'est la carte électronique de nos smartphones qui a la plus de valeur : palladium, cuivre, argent, étain, tantale, or, etc. La récupération de ces matériaux peut rapporter gros : environ 1,40 € par carte. Si l'on multiplie cela par les 100 millions de mobiles inutilisés en France, et les 10 millions qui s'y ajoutent chaque année... Cela donne à réfléchir.

Mais avant tout, le recyclage de nos vieux téléphones permettrait de freiner la production des appareils neufs. C'est bien là l'enjeu. La production de mobiles est ce qui pèse le plus lourd sur l'environnement. Surtout avec l'explosion du marché des smartphones, composés de terres rares dont l'extraction est extrêmement néfaste pour l'environnement, et pour les populations alentour.

Pour fabriquer les 100 millions de téléphones que l'on n'utilise plus, on a émis 1.600 millions de kilogrammes de CO2 dans l'atmosphère, soit l'équivalent de 50 voyages Terre-Lune, selon les chiffres du Ministère de l'environnement et du développement durable (2015).

Le recyclage de nos téléphones présente de nombreux enjeux
Le recyclage de nos téléphones présente de nombreux enjeux © E-recycle.com

Des acteurs français se mobilisent

Face à tant de gaspillage, des entreprises et des associations se mobilisent pour nous inciter à recycler nos appareils électroniques. L'organisme Eco-systèmes met en relation des acteurs privés et associatifs pour organiser un grand circuit de recyclage de nos déchets électroniques. Il travaille notamment avec une entreprise de recyclage du réseau solidaire Emmaüs France qui emploie une soixantaine de salariés pour son activité mobile. Selon l'entreprise de recyclage, 25 à 30% des téléphones qu'on leur envoie sont réutilisables, et ne nécessitent qu'une réparation. Le reste sera démonté puis recyclé par d'autres acteurs du circuit. Eco-systèmes s'occupe de les mettre en lien.

Les acteurs de la filière se sont rendu compte de l'intérêt économique que présentait le recyclage de nos téléphones mobiles, et ce genre d'initiatives devrait fleurir rapidement.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.