Najat Vallaud-Belkacem, nouvelle ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
Najat Vallaud-Belkacem, nouvelle ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche © CC Razac

Les discussions se poursuivent sur la réforme du collège présentée par la ministre de l'Education il y a 2 semaines. Les syndicats sont reçus au ministère pour donner leur avis avant un Conseil supérieur de l'Education qui aura lieu le 10 avril. Une réunion au ministère est prévue en fin d'après midi ce mercredi.

La réforme prévoit l'enseignement d'une 2ème langue vivante dès la 5ème. Et des enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) qui comprendraient désormais les langues anciennes en particulier le latin.

Ces points en particulier sont contestés par les syndicats et les lignes pourraient bouger.

Le ministère de l'Education pourrait bien revoir sa copie.

Il a annoncé l'apprentissage d'une deuxième langue vivante avec le même nombre d'heures étalées de la 5ème à la 3ème, autrement dit deux heures hebdomadaires seulement en 5ème. Insuffisant ont répondu les professeurs. Le ministère pourrait envisager jusqu'à 2H30 par semaine de langue vivante 2 en 5ème.

Autre point de litige, les langues anciennes. Actuellement le latin est une option. 2 heures par semaine en 5ème puis 3h en 4ème et 3ème. Avec la réforme, le latin ferait partie des EPI, les enseignements pratiques interdisciplinaires, des cours obligatoires pour tous les élèves mais qui changeraient chaque année.

Devant la fronde des enseignants, Najat Vallaud-Belkacem a promis hier que les langues anciennes conserveraient le même nombre d'heures et que le latin ferait l'objet d'une dérogation pour être suivi de la 5ème à la 3ème. Mais ces heures seraient prises sur d'autres enseignements. L'équation paraît difficile à résoudre et certains syndicats évoquent l'hypothèse de garder le latin comme option.

Des discussions sont en cours. Les détails précis de la réforme seront tranchés la semaine prochaine pour une adoption définitive dans 2 semaines.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.