BORDEAUX (Reuters) - La cour d'appel de Bordeaux a rejeté mardi les demandes d'annulation des enquêtes judiciaires concernant l'héritière de L'Oréal, Liliane Bettencourt, soutenues par cette dernière et sa fille, a annoncé l'avocat de la milliardaire.

Conformément à l'avis du parquet général, les juges de la chambre de l'instruction prolongent donc des procédures à l'origine du départ du gouvernement d'Eric Woerth fin 2010.

Les avocats de la milliardaire, Pascal Wilhelm et Bertrand Favreau, visaient l'utilisation d'enregistrements clandestins de conversations de Liliane Bettencourt réalisés par un majordome. Ils mettaient en cause la validité d'une preuve constituée dans le cadre d'une violation de la vie privée.

Claude Canellas, avec Thierry Lévêque

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.