[scald=202111:sdl_editor_representation]MOSCOU (Reuters) - Un tribunal a rejeté mercredi une demande de remise en liberté pour l'une des deux jeunes femmes du groupe punk Pussy Riot qui purge une peine de deux ans de prison pour avoir entonné un chant anti-Poutine dans une cathédrale orthodoxe de Moscou, annonce l'agence de presse RIA.

"La cour s'est prononcée contre la demande", a déclaré le juge cité par cette agence gouvernementale.

Maria Aliokhina, qui est âgée de 24 ans, avait déposé une demande de mise en liberté pour pouvoir être avec son fils âgé de cinq ans. Elle avait proposé de purger le reste de sa peine plus tard, lorsque son enfant aura grandi.

Steve Gutterman, Jean-Loup Fiévet pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.