Manifestation à Paris en février 2014
Manifestation à Paris en février 2014 © PHOTOPQR/LE PARISIEN/ARNAUD DUMONTIER / PHOTOPQR/LE PARISIEN/ARNAUD DUMONTIER

Nouvelles manifestations après la mort du jeune manifestant écologiste Rémi Fraisse. Le centre ville et le Palais de justice ont été protégés pour éviter les dérapages et la casse déplorés en février dernier.

"Dénoncer la répression", c'est le mot d'ordre des manifestants après le rassemblement d'opposants à l'aéroport, le 22 février dernier à Nantes où trois manifestants avaient perdu l'usage d'un oeil. Sur les pancartes, il était possible de lire : "Désarmons la police" , "Tout.e.s. Terroriste.s?" ou encore "26 octobre, mort de Rémi Fraisse. Ni oubli, ni répit!".

Deux heures après le début du rassemblement, les manifestants ont été bloqués par les forces de l'ordre devant la préfecture. Certains jetaient des projectiles. La police a fait usage de canons à eau et de gaz lacrymogènes. Ces incidents sont pourtant incomparables avec ceux qui se sont produits le 1er novembre lors d'une manifestation poursuivant les mêmes objectifs.

Les manifestants ont retraversé la Loire et défilé sur la rive droite du fleuve. Le reportage d'Aurélien Colly.

Près de 20 autres rassemblements étaient prévus samedi en France dans le cadre d'une "journée nationale de lutte contre les violences policières".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.