RER Cité Universitaire
RER Cité Universitaire © CC Thomas Claveirole

Un homme de 26 ans s'est présenté vendredi soir dans un commissariat parisien accompagné d'une avocate. Il a reconnu être à l'origine de la bousculade qui a provoqué la mort d'une femme percutée par une rame de RER mercredi. Il a été placé en garde à vue.

Mercredi matin un homme avait enjambé le tourniquet donannt accès au quai de la station du RER B Cité-Universitaire en déséquilibrant une voyageuse de 74 ans. Dans sa chute, la femme avait heurté e marche-pied du RER au moment où le train entrait en gare. Souffrant d'un traumatisme crânien et de douleurs au dos, la victime avait été admise à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière où elle était décédée peu après.

Selon les images de la vidéosurveillance, et ce que le jeune homme a confié aux enquêteurs, il n'aurait pas bousculé volontairement la victime et aurait tenté de la rattraper avant de prendre la fuite devant la gravité de la blessure due à la chute. Puis, pris de remords, le jeune-homme très croyant a décidé de se rendre.

Les explications d'Olivier Boy

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.