WeMoms, c'est le petit réseau social qui monte. WeMoms dédié aux mamans et parents qui attendent ou élèvent un ou plusieurs enfants. La page Facebook et l'appli comptent 400 000 utilisatrices.

WeMoms sur Facebook
WeMoms sur Facebook © Capture d'écran

WeMoms permet aux mamans et parents qui attendent ou élèvent un ou plusieurs enfants de s'entraider et de se conseiller. La start-up vient de lever 4 millions d'euros pour assurer son développement. Elle s'est illustrée ces 3 dernières années en constituant une communauté de queqlues 400 000 utilisatrices.

Facebook a été le lieu de naissance de WeMoms avant de se développer en appli mobile pour mettre en relation les mamans entre elles d'une part, et les mamans et les marques qui peuvent les intéresser.

WeMoms partage aussi des publicités dans le but d'aider les mamans à choisir
WeMoms partage aussi des publicités dans le but d'aider les mamans à choisir / Capture d'écran

Facebook qui prévoit de traquer les fake news et de réduire les publications de marques, (pour donner la priorité aux échanges entre amis) abrite donc WeMoms depuis son origine. Les changements annoncé par Facebook  sera -t-elle dévaforable à des pages comme celles de WeMoms ? La start-up espère voir ses contenus mieux mis en valeur. La refonte des règles de Facebook sur les fils d'actualité aura peut-être le mérite d'obliger les professionnels à vérifier que le contenu généré directement par les marques ne séduit pas les internautes. Que les amis de Facebook préfèrent discuter entre eux pour juger de la qualité des produits notamment. Pas si simple, car WeMoms fait aussi de la publicité, ce qu'elle appelle plutôt "brand content de qualité".

L'avenir est à la prescription entre particulier plus qu'aux conseils d'experts

L'expérience de WeMoms tend à prouver que pour monétiser ces échanges mieux vaut le faire sur des appli mobiles que sur Facebook directement.
 

Selon Dino Jaeglé, co fondateur de WeMoms, les réseaux sociaux ont encore un bel avenir devant eux.

Je crois que la tendance est à l'horizontalisation de l'information. Jusqu'à présent l'information était donnée par les journalistes ou les experts. Désormais les gens font plus confiance en leur propre réseau. Je pense que cette tendance va s'accentuer.

WeMoms se développe désormais en Amérique Latine et notamment au Brésil. Comme beaucoup d'appli et de services pour les mamans, ce sont deux hommes, Antoine Cardoso et Dino Jaeglé, qui ont fondé ce réseau social d'entre aide entre futures et jeunes mamans. Aujourd'hui l'équipe compte une quinzaine de personnes. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.