Le pass sanitaire devait garantir un retour à une vie plus normale, sans l'obligation de porter le masque pour ceux qui peuvent présenter un QR code. Mais dans les faits, la plupart des lieux recevant du public continuent de l'imposer.

Le masque n'est pas obligatoire avec un pass sanitaire sauf exceptions
Le masque n'est pas obligatoire avec un pass sanitaire sauf exceptions © AFP / Frédéric Pétry

Masque obligatoire dans tel lieu public, seulement recommandé dans certains établissements, imposé à un territoire et pas un autre... Depuis la mise en place du pass sanitaire, il est parfois difficile de s'y retrouver, la règle n'étant pas la même sur tout le territoire. Le décret n° 2021-1059 du 7 août détaille les mesures nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire et précise que les titulaires d'un pass sanitaire (justificatif du statut vaccinal, résultat d'un examen de dépistage ou certificat de rétablissement) n'ont plus l'obligation de porter un masque dans les lieux accueillant du public.

C'était là l'une des annonces du gouvernement cet été : un nouvel argument pour inciter les retardataires à se faire vacciner, avec la promesse que le pass sanitaire pouvait “améliorer le quotidien des Français petit à petit“, comme expliqué par le ministre de la Santé, Olivier Véran, sur RTL en juillet dernier. Le gouvernement s'est ainsi déchargé de sa responsabilité d'imposer le masque et, comme pour l'ensemble des mesures de freinage de l'épidémie, il revient donc au préfet de décider, localement, de remettre en place pour une durée déterminée telle ou telle restrictions. Les directions d'établissement, en fonction des flux de personnes plus ou moins grands, ont aussi la liberté d'imposer également le port du masque. Il y a donc des exceptions. On fait le point.

Dans les restaurants

Comme tous les établissements soumis au pass sanitaire, le masque n'est pas obligatoire dans les restaurants, que ce soit pour les clients et même pour le personnel. Dans le département du Nord par exemple, on peut prendre son café tranquille, à visage toujours découvert. Dans les Pyrénées en revanche, la préfecture a pris un arrêté pour prolonger l'obligation du masque, ce qui pousse certains restaurateurs à dénoncer un “flou artistique“ de la part des autorités qui font “un pas en avant, deux en arrière“, comme l'explique France Bleu Béarn. A l'opposé, il arrive que certains patrons demandent à leurs salariés de porter le masque afin de rassurer la clientèle.

Dans les cinémas

Considérez qu'il est obligatoire dans toutes les salles de cinéma de France car il l'est dans les plus grands complexes et les plus grandes salles tout du moins. Les principaux groupes, CGR, UGC, Mk2, Gaumont-Pathé, Kinépolis ont fait le choix de le garder obligatoire dans tous leurs établissements du territoire. Tous l'indiquent sur leur site Internet, le port du masque doit être respecté, que ce soit dans les salles, dans les couloirs ou les halls.

Dans les transports collectifs

Trois exceptions sont précisées dans le décret : les services de transport public aérien, les services nationaux de transport ferroviaire à réservation obligatoire, les services collectifs réguliers non conventionnés de transport routier. Plus clairement, dans les transports collectifs, avion, train, bus, le port du masque est obligatoire. La SNCF par exemple rappelle sur son site : “Si vous avez plus de 11 ans et ne portez pas de masque (...), nos agents peuvent vous rappeler l’obligation d’en porter un, vous inviter à le faire et dresser un procès-verbal pour 'non port du masque/ état d’urgence sanitaire' si vous refusez.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Dans les discothèques

Le maintien ou non du port du masque étant à la discrétion du préfet ou des exploitants, il est bien souvent difficile de savoir s'y retrouver. En discothèques par exemple, le protocole sanitaire pour ces établissements dit que le port du masque est seulement recommandé pour les clients. Mais début septembre, la préfecture des Hautes-Pyrénées, face à la détérioration de la situation sanitaire, a pris un arrêté pour le rendre obligatoire.

Et sinon dans les musées, hôtels, parcs d'attractions...

Même constat dans les musées. Il suffit de vérifier sur le site Internet du lieu que vous souhaiteriez visiter : du Louvre à Paris, au Mucem de Marseille, en passant par le MuMa du Havre ou le Musée des Blindés de Saumur, tous les plus de 11 ans doivent venir masqués. Dans la même veine, les parcs d'attractions l'ont également maintenu, comme au Parc Astérix où il est obligatoire sur l'ensemble du site, y compris les hôtels.