Près de 2.000 fidèles catholiques et au moins une centaine de musulmans se pressaient dimanche dans la cathédrale de Rouen pleine à craquer

Catholiques et musulmans réunis, ce dimanche pour une messe en hommage au père Hamel
Catholiques et musulmans réunis, ce dimanche pour une messe en hommage au père Hamel © AFP / Charly TRIBALLEAU

Les bancs de la cathédrale de Rouen étaient occupés jusqu'au dernier, ce dimanche, par des fidèles de toutes confessions, venus assister à une messe pour la paix, à la mémoire du père Hamel, cinq jours après son assassinat en pleine messe par deux djihadistes, dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray. Un office célébré par l'archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun.

Au moins une centaine de musulmans avaient répondu à l'appel du Conseil français du culte musulman (CFCM), qui a invité responsables de mosquées, imams et fidèles à se rendre dimanche à la messe pour exprimer solidarité et compassion. Ils ont été accueillis par Monseigneur Lebrun :

Nous accueillons particulièrement ce matin nos amis musulmans; ils ont souhaité nous rendre visite ce matin. Je vous en remercie au nom de tous les chrétiens. Vous affirmez ainsi que vous refusez les morts et les violences au nom de dieu. Comme nous l'avons entendu de vos bouches que nous savons sincères, ce n'est pas l'islam.

"Amour pour tous, haine pour personne", pouvait-on lire sur une affiche accrochée à l'intérieur par une association musulmane.

Poignée de mains, embrassades, entre le prêtre en soutane et les imam, entre des catholiques et des musulmans. "C'est main dans la main que nous allons construire la paix", témoigne Blandine. "On adore tous le même Dieu" répond Souad.

Ecoutez le reportage de Lauriane Delanoë

1'14

La messe de Rouen

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.