Après le décès dans la Vienne d'une femme de 32 ans des suites de la rougeole, les pouvoirs publics exhortent les Français à respecter les calendriers vaccinaux, pour eux et leurs enfants. Ils peuvent également rattraper les vaccins manquants.

Epidémie de rougeole : les pouvoirs publics exhortent les Français à la vaccination
Epidémie de rougeole : les pouvoirs publics exhortent les Français à la vaccination © Maxppp / Sebastien JARRY

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a exhorté sur France Inter les Français qui ne sont pas vaccinés contre la rougeole à faire un "rattrapage" afin d'endiguer l'épidémie qui sévit dans le pays, principalement en Nouvelle-Aquitaine.  Depuis le mois de novembre, les autorités sanitaires ont recensé 387 cas, dont celui d'une femme non immunisée qui est morte au CHU de Poitiers.  

Je demande vraiment aux personnes qui ne sont pas vaccinées ou qui n'ont pas fait vacciner leurs enfants de faire un rattrapage. 

En revanche, si vous avez déjà eu la rougeole, vous n'avez pas besoin de vous faire vacciner.

Si l'enfant a reçu la première dose 

Si votre enfant n'a reçu qu'une seule dose de vaccin à l'âge de un an, il doit recevoir une seconde injection normalement entre 16 et 18 mois. S'il n'a pas été vacciné cette seconde fois, il suffit de compléter la vaccination avec une deuxième dose de vaccin, peu importe l'âge auquel la première dose a été faite. Il n'est donc pas nécessaire de recommencer de zéro. 

Si l'adulte n'a pas été vacciné

Pour les personnes nées avant 1980, les risques de contracter la rougeole restent faibles car, à cette époque, le virus était très présent et il y a de très fortes probabilités que vous ayez contracté la maladie. 

Pour les personnes nées après 1980, il est recommandé de mettre à jour ses vaccins, en recevant deux doses. Là non plus il n'est pas nécessaire de tout reprendre à zéro. Si vous avez déjà reçu une première dose, il faut simplement recevoir la deuxième, peu importe le délai entre les deux injections.

Un vaccin désormais obligatoire pour les bébés

Le vaccin contre la rougeole (ROR) fait partie depuis le 1er janvier 2018 des onze vaccins désormais obligatoires pour les enfants nés à partir du début de l'année 2017. 

Le vaccin rougeole-oreillons-rubéole est obligatoire depuis le 1er janvier 2018 pour les enfants de moins de 2 ans
Le vaccin rougeole-oreillons-rubéole est obligatoire depuis le 1er janvier 2018 pour les enfants de moins de 2 ans © Visactu / Visactu

Ces 11 vaccins doivent être administrés (sauf en cas de contre-indication médicale reconnue) dans les 18 premiers mois de l’enfant. Ils seront obligatoires pour l’entrée ou le maintien en collectivité (crèches, écoles, centres de loisirs) à partir du 1er juin 2018. Le code de santé publique prévoit qu’un enfant soit admissible provisoirement lorsque une ou plusieurs vaccinations ne lui ont pas été administrées.

Les parents bénéficient alors d’un délai de trois mois pour le faire vacciner. Les parents qui refusent les vaccins obligatoires pour leur enfant s'exposent en théorie à une peine de 6 mois de prison et 3 750 euros d'amende.

D'après un sondage réalisé par Ipsos pour le Leem (association des entreprises pharmaceutiques) publié en octobre 2016, seules 69% des personnes interrogées disent faire confiance à la vaccination. C'est le plus bas niveau depuis 2012, année de création du baromètre.  A peine la moitié des sondés (52%) considèrent que les vaccins présentent plus de bénéfices que de risques.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.