Une école de Belfort
Une école de Belfort © PHOTOPQR/L''EST REPUBLICAIN / PHOTOPQR/L''EST REPUBLICAIN

Fin du pemier trimestre pour les écoliers. La nouveauté cette année a été l'application de la réforme des rythmes scolaires dans toutes les écoles. Quel bilan ? Les enfants sont-ils plus fatigués ? Les activités périscolaires sont-elles de qualité ?

Pour Satine, sept ans, en classe de CE1, c'était mieux avant la réforme :

Le goûter se fait après l'étude, je préférais avant parce que maintenant, à l'étude, on a faim et maintenant, il y a des NAP.

NAP : traduisez, nouvelles activités périscolaires :

On fait du sport et aussi par exemple, mécano, on fabrique des choses.

Sur la qualité des activités et l'application de la réforme, l' ANDEV, L'association nationale des directeurs de l'éducation des villes, a réalisé une enquête. Ornella Del Giudice, vice-présidente de l'ANDEV, en donne les grandes lignes :

Les points noirs les plus importants sont évidemment le nombre d'enfants qu'il convient d'accueillir sur ces nouveaux temps périscolaires. Un grand nombre d'enfants reste sur ces temps-là au sein de l'école. L'autre point noir en corrélation avec le premier, c'est le recrutement des animateurs parce qu'il faut un nombre d'animateurs plus conséquent. Sur certains territoires, il est difficile d'avoir le bon nombre d'animateur et surtout des animateurs compétents et qualifiés pour se faire.

Le point positif c'est qu'il n'a jamais été autant question d'éducation dans les villes. Les communes qui ont appliqué la réforme dès l'an dernier se disent beaucoup plus sereines. Le ministère de l'Éducation nationale a prévu de faire un bilan complet sur les nouveaux rythmes scolaires au printemps prochain.

La réforme des rythmes scolaires
La réforme des rythmes scolaires © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.