Camp de migrants à la station de métro Stalingrad à Paris.
Camp de migrants à la station de métro Stalingrad à Paris. © MaxPPP / Etienne Laurent

A l’heure de la crise migratoire une équipe de quatre chercheuses de l’INED dirigé par Anne Gosselin a tenté de tracer le parcours d’intégration des migrants africains à partir de donnée recueillit en 2013. En moyenne un migrant africain met cinq ans à obtenir un logement, un travail et un titre de séjour.

En grande majorité c’est à l’âge de 27 ans que les migrants arrivent en France. Une période charnière pour la vie d’adulte qu’ils passent à essayer de se stabiliser socialement et économiquement. Pour les chercheuses de l’INEED, l’Institut d’études démographiquesla période de précarité que vivent ces migrants tient plus aux conditions d’accueil des qu’à des responsabilités individuelles . La précarité dure en moyenne cinq ans. Mais pour un quart des migrants interrogés la précarité peut durer 10 ans.

42 % des migrants africains sont pauvres

Les migrants africains qui ont participés à l’étude sont arrivés en France entre 1972 et 2013 et sont venus chercher un travail, rejoindre un membre de leur famille, ont fui une situation menaçante, sont venus poursuivre des études ou pour des raisons médicales. Et en France leurs conditions de vie ne sont pas bonnes estiment les quatre chercheuses de l’INEED. En 2010, 42 % des personnes interrogées vivaient sous le seuil de pauvreté contre 11 % seulement dans les ménages sans immigré.

►►►A Paris, Philippe Randé a rencontré Birama arrivé du Mali en 2000 :

8 migrants sur 10 n'ont pas de titre de séjour stable

Les migrants subsahariens se trouvent dans une situation d’insécurité juridique dès leurs arrivée en France : pour près de 8 personnes sur 10 l’autorisation de séjour sur le sol français n’est pas stable, titre de séjour court, voire pas de titre de séjour du tout.

50 % des migrantes africaines mettent trois ans à obtenir une autorisation de rester en France plus longtemps. Pour les hommes c’est plus long, quatre ans en moyenne, pour obtenir un titre de séjour pérenne.

La moitié des hommes trouvent un travail en deux ans. Les femmes mettent quatre ans pour rentrer sur le marché du travail.

► ► ► DOCUMENT - Lire le rapport complet (PDF)

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.