Des dizaines de milliers de messages postés sur les réseaux sociaux avec le hashtag #etudiantspasinfluenceurs critiquent le choix d'avoir rassemblé autour du porte-parole du gouvernement des stars du web, déconnectées des réalités de la vie étudiante.

Le premier rendez-vous de l'émission "Sans Filtre" de Gabriel Attal a été diffusé sur Twitch et Youtube mercredi 24 février
Le premier rendez-vous de l'émission "Sans Filtre" de Gabriel Attal a été diffusé sur Twitch et Youtube mercredi 24 février © capture d'écran

Gabriel Attal aurait-il raté son effet ? "Sans Filtre", la nouvelle émission du porte-parole du gouvernement lancée sur la plateforme de streaming Twitch et sur Youtube se veut un moment d'échange avec des jeunes. Mais le premier rendez-vous, mercredi 24 février, a visiblement agacé bon nombre d'étudiants qui l'ont visionné. Au point que le hashtag #etudiantspasinfluenceurs figurait ce samedi en tête des tendances sur Twitter, avec plus de 58 000 occurrences en milieu d'après-midi.

Le principe de l'émission : réunir chaque mois une poignée de jeunes autour de Gabriel Attal afin de discuter de la politique du gouvernement. Pour la première, celui-ci a répondu aux questions des influenceurs Enjoy Phoenix et Fabian, des entrepreneuses Julia Layani et Élise Goldfarb, et du chroniqueur Malek Délégué, chacun d'entre eux faisant remonter les remarques de sa communauté d'abonnés. Il y a été question de la galère des étudiants en ces temps d'épidémie, de leur détresse psychologique et de leur crainte de voir leurs diplômes dévalorisés.

Des influenceurs non étudiants et "très rémunérés"

Le choix de réunir des vedettes du web qui, pour la plupart, ne sont pas étudiantes, a fait grincer des dents de nombreux internautes. "Est-ce qu'on lancerait pas un # lié au fait qu’il existe des syndicats et orga étudiantes qui travaillent dur pour porter des revendications et qu’inviter des influenceurs déscolarisés pour le faire c’est une injure?", interroge Alexane Nylon, dans un tweet posté vendredi, avant d'appeler chacun à décrire "des situations réelles que des influenceurs non scolarisés du supérieur et très rémunérés ne connaissent pas".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

La dynamique est lancée. "Je vous présente deux #etudiantspasinfluenceurs de Paris et Evry. Le jour ils sont derrière leur cours zoom. Le soir dans leur chambre de 9m2. Et le week-end, ils font des collectes pour qu'eux et tous leurs camarades puissent remplir un peu le frigo", écrit Julie Garnier, militante La France Insoumise. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

D'heure en heure, de multiples messages affluent sur le réseau social, accusant le gouvernement d'avoir choisi des influenceurs, déconnectés de la réalité.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Contacté par Le HuffPost, l'entourage de Gabriel Attal précise qu'il "n’a jamais été question que les jeunes invités ‘représentent’ qui que ce soit" et que l’émission "n’a absolument pas vocation à rassembler uniquement des influenceurs". "Le thème de la première édition était la crise sanitaire, sans davantage de précisions pour garantir la spontanéité des échanges (...). Il n’est pas du tout exclu qu’une édition soit consacrée aux étudiants et dans ce cas, des étudiants y participeront évidemment."