Scandale vidéo abattoir de Mauléon
Scandale vidéo abattoir de Mauléon © Radio France

Il est toujours fermé à titre conservatoire et la préfecture a suspendu l'agrément de l'établissement pour l'abattage depuis mardi.

L'association de protection des animaux L214 a diffusé une vidéo-choc, ce mardi, filmée en caméra cachée à l'intérieur de cet abattoir. Depuis, à Mauléon-Licharre (Pyrénées-Atlantiques), les éleveurs se retrouvent donc sans abattoir et les salariés, 37 en tout, sont au chômage technique.

Vers les autres abattoirs du département

Les éleveurs vont se tourner vers les autres abattoirs du département, et notamment celui d'Oloron qui est le plus proche de Mauléon. Les éleveurs d'agneaux de lait de la coopérative Axuria ont notamment choisi cette solution. Ils abattent 50.000 agneaux par an. Axuria enverra ses veaux et ses vaches se faire abattre à Anglet.

Le découpage de la viande pas suspendu

Il y a aussi l'abattoir de Saint-Jean-Pied-de-Port qui va s'occuper des particuliers, des bouchers et surtout des éleveurs bio qui doivent obligatoirement faire tuer leurs bêtes dans un établissement agréé. Forcément, il y aura des coûts supplémentaires, de transports notamment, mais les éleveurs n'ont pas vraiment le choix.

Une partie des salariés de Mauléon va être répartie entre ces différents abattoirs : 5 à Oloron, à priori 2 ou 3 à Saint-Jean-Pied-de-Port, peut-être quelques-uns à Anglet, pour les aider à faire face à ce travail supplémentaire. Une quinzaine de salariés restera à Mauléon pour continuer l'activité de découpages de la viande et de mise sous vide, qui, elle n'est pas suspendue.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.