S’il est relativement simple de se faire tatouer le nom de sa ou son chéri sur l'épaule - 18 % des Français sont tatoués -, s'en débarrasser c'est une autre affaire. Malgré les innovations technologiques et les lasers de pointe qui "détatouent", l'opération reste douloureuse, longue et coûteuse.

De plus en plus de gens se font enlever leurs tatouages, mais c'est long, douloureux et coûteux. Aurélie en sait quelque chose
De plus en plus de gens se font enlever leurs tatouages, mais c'est long, douloureux et coûteux. Aurélie en sait quelque chose © Radio France / Yann Gallic

"Quand je me suis rendu compte que mon tatouage avait une faute d’orthographe, j’ai voulu me le faire enlever", se rappelle Sébastien, chargé de communication. Quelques années plus tard, la faute est toujours là. "Quand j’ai vu à quel point il était difficile de se faire détatouer, j’ai abandonné", ajoute-t-il. Si le jeune homme a décidé de vivre avec, aujourd’hui la technologie propose un moyen efficace pour se faire enlever des tatouages de dauphin, papillon ou autres fantaisies ratées dont on s'est lassé : le laser Picosure. 

"Ce laser représente une véritable innovation dans le monde du détatouage", indique Marie Jourdan, dermatologue au Centre laser international de la peau à Paris. Il y a quelques années, un tatouage pouvait s'enlever par intervention chirurgicale, grâce à un peeling acide ou par électrocoagulation "mais les patients se retrouvaient avec de grosses cicatrices", ajoute Marie Jourdan. Puis, est arrivé le laser Q Switch. "Il fallait compter plusieurs années pour enlever définitivement un tatouage et on comptait 60% d’abandon", poursuit la dermatologue. 

Le laser pigmentaire, une innovation ? 

Plus fiable, le laser pigmentaire, dit laser Picosure, est actuellement considéré comme la meilleure solution pour effacer un tatouage. Son efficacité réside dans l'envoi de très courtes impulsions qui permettent une meilleure concentration sur l’encre. Ainsi, les pigments vont "exploser" avant d’être évacués par le corps."En un an, une personne peut être complètement détatouée", précise Marie Jourdan. Depuis qu'elle pratique cette technique, tout ceux qui commencent vont jusqu'au bout de leur détatouage. 

Pour autant, ce type d’intervention reste très coûteuse, il faut compter entre 250 et 450 euros pour une séance de détatouage soit 2 000 à 5 000 euros pour le faire complètement disparaître. De plus, "ces séances sont très douloureuses, bien plus que de se faire tatouer", affirme Aurélie, agent immobilier. 

Elle était encore adolescente lorsqu'elle a fait son premier tatouage. Âgée aujourd'hui de 32 ans elle veut _"effacer ces erreurs de jeunesse"qui ne représentent plus rien pour elle et qu'elle ne supporte plus de voir. "Je suis en train de me faire enlever des étoiles au poignet et un autre tatouage derrière l'oreille, un symbole hindou. J'en suis à environ huit séances de laser. Ils sont encore visibles mais je sais qu'ils vont partir",_ poursuit-elle.

Aurélie, 32 ans, est en train de se faire enlever plusieurs de ses tatouages, dont celui-ci au poignet
Aurélie, 32 ans, est en train de se faire enlever plusieurs de ses tatouages, dont celui-ci au poignet © Radio France / Yann Gallic

À noter que le nombre de séances n'est pas lié à la taille du tatouage, de même que le prix, qui varie en fonction du temps que passe le médecin à enlever le motif. "J'ai connu un patient qui a dû faire 14 séances pour se faire enlever trois "barres" d'une date romaine qui avait été mal rédigée. À côté de cela, un patient à qui j'enlève un tatouage sur tout le torse, ça m'a pris que huit séances", précise la dermatologue.

Il faut s'adresser à un professionnel

Concernant les risques, ils restent faibles si le professionnel utilise correctement le laser. "Sa mauvaise utilisation peut entraîner des brûlures. Cela va dépendre de la longueur d’onde programmée sur la machine. Elle se règle en fonction de la couleur du tatouage, de sa composition chimique et de la couleur de la peau du patient", explique Marie Jourdan. À ce titre, un tatouage noir serait plus simple à enlever qu’un tatouage de couleur. 

De plus en plus lucratif, le marché du détatouage est en pleine expansion. À l'échelle mondiale, il pèse aujourd'hui près de 10 milliards d'euros. Un chiffre qui pourrait encore doubler dans les cinq prochaine années. Si votre portefeuille ne vous permet pas d'enlever votre papillon grâce au laser Picosure, il reste la possibilité du recouvrement par un autre tatouage.  

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.