Les injections de ce vaccin, frère jumeau de Pfizer, pourront désormais se faire en pharmacie ou chez le médecin. Les autorités veulent donner un coup d'accélérateur à la vaccination en ville, actuellement freinée par les réticences vis à vis d'AstraZeneca.

Comme le produit de Pfizer, le vaccin de Moderna utilise la technologie de l'ARN messager
Comme le produit de Pfizer, le vaccin de Moderna utilise la technologie de l'ARN messager © AFP / Mostafa Alkharouf / ANADOLU AGENCY

Le vaccin Moderna débarque dans les officines. À compter de cette semaine, les injections pourront se faire directement en pharmacie ou chez un professionnel de santé. S'il était jusqu'ici administré uniquement dans les centres de vaccination, les autorités ont décidé de basculer le Moderna dans un nouveau circuit de vaccination en ville, limité, a-t-on constaté, en raison des réticences face à l'AstraZeneca. Il n'y aura donc plus de primo-injection de Moderna dans les centres, seuls pourront continuer à s'y rendre les patients y ayant déjà reçu une première dose. 

Un changement de stratégie permis par la relative facilité d'utilisation du vaccin, dont les flacons peuvent se conserver un mois après décongélation (contre cinq jours pour le Pfizer). Fonctionnement, délai à respecter entre les injections, efficacité, nombre de doses déjà administrées… Voici ce qu'il faut savoir sur le vaccin de Moderna. 

Par qui a été développé ce vaccin ?

Derrière le nom de Moderna, il y a une entreprise de biotechnologie américaine basée dans le Massachusetts et dont le PDG, Stéphane Bancel, est français. Créée en 2010, Moderna s'est spécialisée dans les produits à base d'ARN messager pour traiter des maladies cardiovasculaires, métaboliques ou rénales. 

En janvier 2020, dès que les autorités chinoises publient la séquence génétique des protéines du nouveau coronavirus, les équipes de Moderna se mettent au travail. "Le vaccin a été fait en deux jours, sur ordinateur, sans jamais avoir le virus", confiera ensuite Stéphane Bancel à Libération. "C'est ça qui est extraordinaire : avec notre technologie, nous n'avons pas besoin des cellules du virus pour travailler, ni de passer des mois en usine avant de démarrer des essais cliniques."

Comment fonctionne ce vaccin ?

Le vaccin de Moderna utilise, comme celui de Pfizer, la technologie de l'ARN messager. À la différence des vaccins traditionnels, il contient de l'acide ribonucléique (ARN), qui renferme le code génétique de pointe du coronavirus. L'injection de ces gènes dans l'organisme déclenche la réponse immunitaire. 

Quelle est son efficacité ?

Le Moderna est efficace à 90% contre la Covid, et à 95% contre les formes graves de la maladie, a annoncé la firme de biotechnologie en avril dernier. Des chiffes très légèrement inférieurs à ceux obtenus lors des essais cliniques. Quant à la protection, elle commence 14 jours après la première dose, précise l'OMS. Concernant les variants, l'Organisation mondiale de la Santé s'est montrée très rassurante la semaine dernière, indiquant que "tous les vaccins disponibles et approuvés" protégeaient des souches mutantes du SARS-CoV-2 apparus jusqu'à présent. 

Dans un entretien au Journal du Dimanche, Stéphane Bancel a néanmoins fait savoir que Moderna travaillait sur des doses de rappels pour les variants jugés préoccupants. "L'objectif est de fournir les données réglementaires en août pour une homologation en septembre." Face au risque que représentent ces souches mutantes, le PDG de la société de biochimie propose également de vacciner dès la fin de l'été avec une troisième dose toutes les personnes à risque, notamment les résidents des Ehpad. 

Pour qui ?

Pour les plus de 18 ans. Une demande d'autorisation de mise sur le marché pour vacciner les adolescents sera déposée cet été, a précisé ce weekend le patron de Moderna. 

Quel délai entre les deux doses ?

Initialement fixé à 4 semaines, le délai entre les deux doses de Moderna a été porté à 6 semaines (42 jours) le mois dernier, suivant les recommandations de la Haute autorité de Santé. Toutefois, pour les plus de 70 ans et les personnes sévèrement immunodéprimées, le médecin peut décider de rester sur un intervalle de 28 jours. 

Combien de personnes ont déjà été vaccinées avec du Moderna en France ?

En France, plus de 2,7 millions de doses de Moderna ont été injectées depuis son autorisation, début janvier (contre 23,4 millions pour Pfizer et 4,4 millions pour AstraZeneca).

Combien de doses seront disponibles ?

Les premières doses devraient être disponibles à partir de jeudi, mais en nombre restreint : les commandes sont limitées à un flacon (10 doses) pour les médecins, deux flacons pour les pharmacies. Toutefois le dispositif va aller "crescendo", a détaillé vendredi sur BFM TV Alain Fischer, le président du Conseil de la stratégie vaccinale. Si 350 000 à 400 000 doses sont attendues dans un premier temps, "à l'horizon des mois de juillet-août, il y aura 2,5 millions de doses disponibles par mois", a-t-il promis.