"Premiers fans au monde" à voir l'Épisode VII
"Premiers fans au monde" à voir l'Épisode VII © Radio France / Olivier Bénis

Chez eux, Le Réveil de la Force , c'est vendredi. Mais une petite centaine de privilégiés se sont vu offrir un billet transatlantique pour venir voir le nouveau Star Wars avant leurs compatriotes américains. Un sacré périple dont personne n'est parti déçu.

La Force (et un vol long courrier) les a menés jusqu'ici , 32 ans après la fin du Retour du Jedi dont ce nouvel opus est la suite directe. Des spectateurs américains enthousiastes, pour certains un peu déboussolés par le décalage horaire, mais heureux de pouvoir faire partie despremières personnes au monde à voir ce nouveau film tant attendu.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Tout ce qu'il faut savoir sur Star Wars

Les Stormtroopers (nouvelle version) sont de la partie
Les Stormtroopers (nouvelle version) sont de la partie © Radio France / Olivier Bénis

Dès l'arrivée dans ce cinéma près de Roissy (et après un vol offert par Air France ), les fans se sont vite retrouvés en terrain connu. Soldats de l'Empire (pardon, du "Premier Ordre", les nouveaux méchants de cette trilogie) en embuscade, et même un mur vidéo "vivant" qui, grâce à des capteurs vidéo, réagit en direct aux perturbations que votre passage entraîne dans la Force.

Mur Star Wars
Mur Star Wars © / Olivier Bénis

Sans oublier l'incontournable selfie avec des personnages du film, et le t-shirt "Premiers fans au monde" (à avoir vu le nouveau film). Récompense bien méritée, car il faut bien avouer que le voyage depuis les États-Unis a été long, très long. Et que certains arrivent même d'un pays encore plus "lointain, très lointain" : Patrick, par exemple, est carrément venu du Kenya, via les États-Unis.

On était à New-York, on a eu l'invitation, on n'a pas pu résister. On devait venir en Europe, on a modifié notre parcours exprès pour voir le film. On a la cinquantaine aujourd'hui, on était des ados quand le premier est sorti en 1977 ! C'est un peu de notre enfance. On a beaucoup attendu, et enfin on peut voir la suite.Star Wars , ce sont des films à l'épreuve du temps.Ça a changé le cinéma, à l'époque !

Bienvenue dans la nouvelle trilogie, amis d'une galaxie lointaine
Bienvenue dans la nouvelle trilogie, amis d'une galaxie lointaine © Radio France

Quant à George, arrivé de Californie, il n'est pas le plus grand fan de l'univers... Mais il avait quand même de bonnes raisons de venir. Ne serait-ce que pour frimer au moment du retour au pays.

J'avoue, je suis un peu venu le voir pour pouvoir dire "je l'ai vu " à mes amis qui sont vraiment fans deStar Wars . Et puis pour voir la suite de l'histoire. J'ai bien aimé celui-là. Je vois que JJ Abrams continue à aggraver son cas sur les explosions de planètes .

Des Stormtroopers partout, c'est l'invasion qui reprend
Des Stormtroopers partout, c'est l'invasion qui reprend © Radio France / Olivier Bénis

Et puis chez certains, on a du mal à compter les étoiles dans les yeux... Cory est venu de Nashville, Tennessee, et il a le souffle coupé à la fin de la séance.

J'ai trouvé ça parfait. Abrams a parfaitement respecté l'héritage des trois premiers, ceux avec lesquels on a grandi... et toutes les émotions qui vont avec. C'était parfait, très puissant. Toutes les excuses sont bonnes pour venir en France mais ça, c'est la cerise sur le gâteau.

Avant de partir, cet avertissement, lancé par une affiche à la sortie de la salle à tous les futurs spectateurs susceptibles de croiser le chemin des heureux élus : eux savent, les autres pas encore.

L'avertissement des Maîtres du Spoiler
L'avertissement des Maîtres du Spoiler © Radio France / Olivier Bénis
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.