A l'occasion de sa conférence de presse de rentrée, France Télévisions a annoncé l'ouverture à la fin de l'année d'un plan de départs volontaires qui prévoit 600 suppressions de postes d'ici 2015.

l'arrêt de la publicité sur france télévisions a coûté cher à l'état
l'arrêt de la publicité sur france télévisions a coûté cher à l'état © reuters

Le groupe audiovisuel public verrait ainsi son effectif tomber à 9750 personnes. Ce plan de départs volontaires sera présenté au comité d'entreprise en octobre.

France Télévisions dispose d'un budget annuel de 2,5 milliards d'euros, essentiellement basé sur la redevance audiovisuelle.

Alexandra Ackoun a suivi la conférence de presse de rentrée de France Télévisions

Martin Ajdari, le secrétaire général du groupe a déclaré:

Nous sommes en perte de 40 millions d'euros et les ressources diminueront en 2014-2015. Le vaste plan d'économies, lancé depuis 2012, aboutira à réduire les dépenses annuelles de 275 millions d'euros en 2015 par rapport aux prévisions initiales. Il s'agit d'un effort d'économies sans précédent, avec l'objectif d'un retour à l'équilibre pour 2015.

Plus de moyens sur le numérique

Le PDG de France Télévision, Rémy Pfimlin, a cependant voulu accentuer les efforts du groupe sur l'offre numérique, à laquelle il consacre actuellement 55 à 60 millions d'euros par ans, soit 2,3% de son budget.

Martin Ajdari, le secrétaire général du groupe a affirmé:

Nos investissements dans le numérique vont croître, avec des oeuvres pour le web et tout ce qui accompagne la vie numérique d'un programme.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.