Ce 1er décembre, c'est la journée mondiale de lutte contre le sida. Une épidémie très inégalitaire dans ses victimes, puisque certains groupes de population sont bien plus exposés que d'autres. D'où la nécessité d'informer sur les lieux de vie ou de passage.

Le dépistage est souvent trop tardif chez les séropositifs
Le dépistage est souvent trop tardif chez les séropositifs © Maxppp / Aurelien Morissard

Sur les 6.000 nouvelles contaminations par le VIH découvertes l'an dernier en France, les deux groupes les plus touchés restent les homosexuels et les hétérosexuels nés à l'étranger (dont les trois quarts en Afrique Subsaharienne). Si les lieux d'information où se retrouvent les homosexuels sont assez fréquents , c'est moins le cas pour la communauté africaine.

► ÉCOUTER | Le reportage de Danielle Messager

Dans le XVIIIe arrondissement de Paris par exemple, les militants de l'association Aides ont installé quelques tables juste à la sortie du métro Château Rouge, Boulevard Barbès : avec des prospectus, des préservatifs...

Ariel, bénévole, explique les avancées des traitements : "aujourd'hui, nous avons un nouvel outil de prévention, la PrEP (prophylaxie pré-exposition). En plus du médicament, il y a le suivi, avec le dépistage." Un outil encore trop peu connu aujourd'hui.

La vigilance en baisse

27 % des séropositifs sont dépistés à un stade avancé de l'infection. Une nouvelle campagne de prévention pour valoriser l'offre de dépistage est donc lancée. C'est indispensable pour Amina et Blandine, même s'il y a un fossé entre ce que l'on sait et les actions réelles : "dans la communauté africaine, _les gens ont l'information, mais je crois qu'il faut toujours revenir derrière parce qu'ils oublient_. Aujourd'hui, on sait qu'il y a des traitements et les gens ont un peu tendance à baisser leur vigilance."

Aujourd'hui, il existe quatre façons de faire un test : dans un laboratoire, un centre anonyme et gratuit, via une association avec un test rapide, ou un autotest en pharmacies. Ces dernières en ont vendu 75.000 l'an dernier.

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.