[scald=24035:sdl_editor_representation]ROME (Reuters) - Le président du Conseil italien, Silvio Berlusconi, a été mis en examen dans le cadre de l'affaire "AnnoZero", du nom d'une émission politique qu'il aurait tenté de faire supprimer, a-t-on appris mardi de sources judiciaires.

Le chef du gouvernement italien est soupçonné d'avoir fait pression pour que l'émission politique, présentée par le journaliste Michele Santoro, critique déclaré de la politique de Berlusconi, soit retirée de l'antenne en 2009, la jugeant trop favorable à l'opposition, ont précisé ces sources.

L'ancien directeur général de la RAI, Mauro Masi, et l'ancien responsable de l'autorité des communications AGCOM, Giancarlo Innocenzi, ont également été mis en examen, a-t-on appris de mêmes sources.

Silvio Berlusconi, propriétaire du groupe audiovisuel italien Mediaset, est soupçonné d'avoir abusé de sa fonction de président du Conseil en exerçant des pressions sur Masi et Innocenzi.

Bureau de Rome, Marine Pennetier pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.