Les 18-25 ans les plus nombreux à utiliser les sites de rencontres
Les 18-25 ans les plus nombreux à utiliser les sites de rencontres © Fotolia / Igor Mojzes

Alors qu'au milieu des années 2000, le public des sites de rencontres était plutôt jeune, citadin et issu des classes supérieures, les sites attirent aujourd'hui des internautes de tous horizons et de tous âges, selon une étude de l'Institut national des études démographiques (INED).

La pratique du site de rencontres n'a pas explosé en France mais elle fonctionne mieux que dans d'autres pays. En 2013, 16 à 18% des 18 à 65 ans s'étaient déjà rendus sur un site de rencontres . Par comparaison, seuls 9% des Américains de cette même tranche d'âge avaient déjà visité un site.

Plus on vieillit, moins on va sur les sites de rencontres

Les 18-30 ans sont les plus nombreux à rechercher l'amour sur internet, ce qui est logique puisque les pplus âgés sont souvent déjà en couple. Donc les 61-65 ans sont les plus rares. Mais l'INED observe tout de même une progression de l'utilisation des sites dans toutes les classes d'âges.

Les sites de rencontres attirent un public de plus en plus diversifié
Les sites de rencontres attirent un public de plus en plus diversifié © / INED

De plus en plus de ruraux

Avec le temps, la population des usagers s’est diversifiée et les clivages sociaux se sont atténués, même si les catégories supérieures restent surreprésentées. La fréquentation des sites de rencontres était très urbaine jusqu’au milieu des années 2000, et notamment parisienne, elle s’est répandue depuis dans l’ensemble du pays. Les zones rurales et les petites villes sont de plus en plus représentées.

Peu de couples stables

Même si le public est nombreux, les couples stables grâce aux sites de rencontres sont plus rares. Parmi les personnes ayant rencontré leur partenaire actuel entre 2005 et 2013, moins de 9% l'ont connu via un site.

Selon l'étude de l'INED, les sites donnent pluts souvent lieu à des relations éphémères qu'à des couples stables.

En effet, une majorité des répondants (57%) affirment que les sites mènent surtout à des rencontres occasionnelles. Les relations amoureuses importantes nouées grâce à un site sont souvent des remises en couples plutôt que des premières unions. Les jeunes sont effectivement nombreux à visiter ces sites, mais plus pour flirter, rencontrer, que pour une relation sérieuse.

►►►| CONSULTER : Population et sociétés n°530 février 2016 "Sites de rencontres : qui les utilise en France? Qui y trouve son conjoint?"

►►► Écoutez le reportage de Solène Cressant

.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.