Une nouvelle année commence, l'épidémie de Covid-19, elle, demeure. Mais vous êtes bien décidés, en ce début d'année, à aider, à vous engager pour les autres pendant cette crise. Vous ne savez pas par où commencer, ni comment chercher, nous vous proposons quelques pistes pour vous engager.

Des bénévoles remplissent un camion de cagettes à destination d'une association d'aide alimentaire à Carcassonne, en novembre 2020.
Des bénévoles remplissent un camion de cagettes à destination d'une association d'aide alimentaire à Carcassonne, en novembre 2020. © AFP / Idriss BIGOU-GILLES

L'épidémie de Covid-19 dure depuis des mois, mais la nouvelle année arrivant (et ses bonnes résolutions avec), vous avez envie d'aider, de vous engager pendant la crise sanitaire. Voici une liste (non-exhaustive) pour sauter le pas. 

S'engager dans une association 

C'est sans doute l'une des manières les plus simples de commencer pour trouver une mission dans laquelle s'engager : utiliser les plateformes qui répertorient les annonces des diverses associations. Depuis le début de la crise du Covid-19 plusieurs d'entre elles se sont développées, d'autres encore se sont adaptées à la nouvelle demande due à la situation sanitaire. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Parmi elles, la plateforme créée par le gouvernement en mars dernier : JeVeuxAider.gouv.fr qui propose, entre autres, des missions d'aide alimentaire, de garde d'enfants ou encore de soutien aux personnes âgées. 

Autre plateforme, créée elle aussi en réaction à la crise sanitaire en complément de la plateforme gouvernementale par diverses associations de bénévolat : Bénévolat.fr. Vous pouvez également trouver des missions sur la plateforme Tousbénévoles qui propose, pour ceux qui seraient vulnérables, des missions à distance. 

Créer son propre réseau d'entraide locale  

Autre possibilité, s'inscrire sur une plateforme d'entraide participative, créée pendant le premier confinement, qui s'appelle Covid-Entraide. Là encore l'idée est de venir en aide aux personnes vulnérables et aux personnels soignants en créant des petits réseaux de solidarité locaux entre voisins, pour proposer divers services allant de la garde d'enfants au dépannage de voitures. 

Et contrairement aux autres plateformes, celle-ci n'est pas gérée par des associations , ni institutions mais par des personnes volontaires désirant créer des petits réseaux de solidarité. Vous-même pouvez d'ailleurs en créer dans votre hameau, village, ville si aucun groupe n'a déjà été lancé. 

Aider les personnels soignants... 

Pour celles et ceux qui voudraient s'engager dans la crise sanitaire en aidant spécifiquement le personnel soignant, c'est également possible. L'une des manières de le faire est de s'engager via la plateforme des Hôpitaux de Paris volontaire.aphp.fr. Créée pendant le premier confinement parce que des volontaires non-soignants voulaient aider, la plateforme est toujours ouverte à tous pour répondre à des besoins divers dans les domaines de la data ou encore de la logistique. 

... Et ceux qui travaillent en première ligne 

Une autre façon d'aider le personnel soignant et plus généralement les personnes engagées dans la lutte contre le Covid-19 : le site enpremièreligne. Créé par trois amis en mars dernier, la plateforme propose de mettre en relation des soignants et des travailleurs qui sont en première ligne avec des bénévoles pour faire leurs course, garder leurs enfants par exemple. Enfin pour celles et ceux qui veulent se faire vacciner et qui aimeraient contribuer à l'accélération de l'élaboration d'un vaccin il est possible de s'inscrire via la plateforme CoviReivac de l'Inserm pour être testeur de vaccins.  

S'engager dans une banque alimentaire 

C'est l'une des conséquences de cette crise sanitaire : l'augmentation de la précarité. Ces derniers mois les banques alimentaires ont dû faire face à l'augmentation du nombre de bénéficiaires mais en même temps à la baisse des dons et au manque de bénévoles, souvent âgés et du coup confinés. La Croix-Rouge Française, Les Restos du cœur, Le Secours catholique ou encore La Fédération Française des banques alimentaires cherchent donc toutes des bénévoles et n'attendent que vous. Les inscriptions se font sur les sites internet des associations. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Elles proposent également des missions un peu différentes, crise sanitaire oblige. La Croix-Rouge met, par exemple, à disposition des affiches à télécharger, imprimer puis accrocher dans les parties communes des logements collectifs sur lesquelles elles donnent diverses idées pour créer des réseaux de solidarité à proximité de chez soi. Et pour celles et ceux qui n'auraient pas le temps de s'engager, elles acceptent également les dons.  

Prêter son logement  

Enfin, une dernière idée pour aider en cette pleine pandémie mondiale : prêter son appartement ou sa maison à des personnels soignants, pour leur permettre d'être plus proche de leur lieu de travail. Plusieurs sites de locations ont proposé de mettre en relation des propriétaires avec des personnels soignants tels qu'Airbnb, via son initiative "Appart Solidaire", ou encore Particulier à Particulier. Vous pouvez également trouver un mode d'emploi complet sur cette question sur le sur le site de l'Agence Nationale pour l'Information sur le Logement