La CGT-Cheminots et Sud-Rail ont annoncé mardi soir qu'ils prolongeraient la grève contre la réforme de la SNCF, appelant à cesser le travail les 6 et 7 juillet. Les deux autres syndicats, la CFDT-Cheminots et l'Unsa ferroviaire, confirment qu'ils se retirent du mouvement.

Un train à quai en Gare Saint-Lazare
Un train à quai en Gare Saint-Lazare © AFP / Philippe LOPEZ

Le premier week-end des vacances de juillet sera donc marqué par un nouvel épisode de grève : c'est ce qu'ont décidé deux syndicats du secteur ferroviaire, la CGT cheminots et Sud-Rail, mardi soir. "En route vers la prochaine séquence de grève", a proclamé la CGT-cheminots, premier syndicat du secteur, dans un communiqué.

"En cohérence avec notre mandat précédent, nous appelons à la poursuite de la lutte pour le retrait du pacte ferroviaire", a déclaré le secrétaire général de Sud-Rail, Fabien Dumas. Ces deux jours de grève marqueront donc le début d'une nouvelle séquence de la grève lancée le 3 avril dernier, et qui devait se tenir jusqu'au 28 juin. 

Sans la CFDT ni l'Unsa

Mais désormais, le front syndical, qui avait tenu bon jusqu'ici, sera en ordre dispersé : mardi, le conseil national de la CFDT Cheminots a décidé "à une écrasante majorité (85%) de suspendre le mouvement de grève après le 28 juin, pour la période estivale", a annoncé le syndicat. Le secrétaire général de la CFDT, avait déclaré, la semaine dernière, qu'il estimait que poursuivre la grève en juillet et août ne donnerait "pas une bonne image du syndicalisme". Le syndicat a dit toutefois garder sa capacité de mobilisation pour la convention collective du secteur, au moment des négociations qui la concerneront.

L'Unsa ferroviaire ne sera pas non plus de cette nouvelle séquence du mouvement. "Une phase historique se termine", affirme le syndicat dans un communiqué. Après le vote de la réforme "pour un nouveau pacte ferroviaire" le 14 juin dernier, le taux de grévistes est passé, en fin de semaine dernière, sous la barre des 10%. Ce mercredi, la SNCF prévoit un trafic de 4 TGV sur 5, neuf trains internationaux sur dix, 3 TER sur 5 et 2 Intercités sur 5.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.