Le Tour a souvent l'occasion de pleurer ses idoles foudroyées : morts en course ou non, le peloton les garde en mémoire.

1960 : La carrière brisée de Roger Riviere

Il avait tout pour marquer l’histoire du cyclisme. Coureur complet, Roger Rivière avait 21 ans quand il est devenu recordman du monde de l’heure en 1957. En 1960, en l’absence de Jacques Anquetil, il dispute (avec succès) le leadership de l’équipe de France à Henry Anglade. Mais dans la 14ème étape, entre Millau et Avignon, son rêve de victoire se brise en même temps que sa carrière.

### 1960 : L’adieu au Campionissimo Fausto Coppi était capable de tous les exploits (il reconnaissait d’ailleurs n’avoir pas su s’économiser durant sa longue carrière). Le campionissimo était précurseur dans bien des domaines : entrainement, préparation et même communication. Vainqueur du Tour en 1949 et 1952, Fausto Coppi décourageait tous ses opposants. Pourtant, le premier coureur ayant réussi le doublé Tour d’Italie-Tour de France, est mort à l’âge de 40 ans seulement. Louison Bobet qui, d’une certaine manière peut être considéré comme son disciple, lui a rendu le plus émouvant des hommages :
6 min

Mort de Fausto Coppi

### 1967 : La dernière ascension de Simpson L’élégance britannique du champion du Monde 1965 était devenue populaire dans le peloton, ce qui pour l’époque, n’était pas une mince performance. La mort tragique de Tom Simpson dans la 13ème étape du Tour 1967, entre Marseille et Carpentras dans l’ascension du Mont Ventoux, restera comme un des évènements les plus marquants de l’histoire du cyclisme.Un évènement révèlera au grand public l’importance du phénomène du dopage. ### 1995 : la chute mortelle de Casartelli Champion olympique à Barcelone en 1992 , Fabio Casartelli est, en 1995, un grand espoir, dans l’équipe Motorola dont le leader n’est autre que Lance Armstrong. Impliqué dans une chute dans la descente du Portet d’Aspet, Casartelli ne se relèvera pas.Chaque passage du Tour à cet endroit est l’occasion d’un hommage au jeune Italien, comme en 2005, quand Philippe Reltien a réalisé ce reportage.
5 min

Chute mortelle Casartelli

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.