SOS Racisme et l'UEJF portent plainte contre Facebook, Twitter, Youtube
SOS Racisme et l'UEJF portent plainte contre Facebook, Twitter, Youtube © Radio France

Des associations antiracistes vont assigner en référé Facebook, Twitter et YouTube pour non-respect de leurs obligations de modération des propos diffusés par ces réseaux sociaux.

SOS Racisme, SOS homophobie et l'UEJF main dans la main pour assigner cette semaine en référé devant la justice française Twitter, YouTube et Facebook pour non-respect de leurs obligations de modération. Une décision prise après un testing de masse des réseaux sociaux réalisé du 31 mars au 10 mai pour des militants de SOS Racisme et de l'UEJF.

Les militants ont signalé 586 contenus racistes, antisémites et homophobes. Mais malgré la loi de 2004 qui impose aux hébergeurs de supprimer les contenus manifestement illicites et de les signaler à la Justice, la grande majorité des cas signalés sont toujours en ligne. Seuls 34% ont été supprimés sur Facebook, 7% sur Youtube, 4% sur Twitter.

Sacha Reingewirtz est le président de l'UEJF, l'Union des étudiants juifs de France.

Lorsqu’on publie une photo de femme aux seins nus elle est retirée immédiatement, mais des commentaires haineux restent indéfiniment

L'UEJF et SOS racisme portent plainte. Une plainte qui permettra, selon leur avocat Stéphane Lilti, de faire la lumière sur le rôle exacts et le profil des modérateurs de ces réseaux sociaux.

Me Stéphane Lilti

Je suis incapable de vous dire quels sont les moyens affectés par ces plateformes à la modération

Avec cette plainte, l'UEJF et SOS Racisme veulent aussi pointer du doigts le désintérêt de ces géants américains pour la loi française.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.