France Inter avait révélé cette affaire au lycée jésuite St Louis de Gonzague dans les années 50. Cette fois un autre témoin s’est manifesté auprès de notre équipe. Cet ancien élève dit avoir été victime du même père Jésuite, mais aussi d'un surveillant.

L’homme, âgé de soixante ans aujourd’hui, veut garder l’anonymat. Il était âgé de dix ans à l’époque des faits, quand il dit avoir subi des attouchements du père L., déjà mis en cause par dix autres victimes. Pour lui, cela s'est passé dans des circonstances assez particulières, à la sortie du confessionnal.

Quand vous êtes un petit enfant, et que vous allez vous confesser d'avoir piqué des bonbons, et qu'à l'issue de cette confession après avoir reçu l'absolution, on vous embrasse en vous glissant la langue dans la bouche, de la part d'un homme d'un certain âge, c'est vraiment quelque chose de choquant

L’année suivante, en fin de sixième, un surveillant laïc l'embrasse de force puis lui faire subir une fellation et une tentative de pénétration. Personne n'est au courant, mais dans le collège, tout le monde savait , au moins chez les élèves.

C'était quelque chose de connu, on plaisantait sur un prêtre réputé pour vérifier les élastiques des slips, on savait que certains prêtres avaient la main légère. Ca faisait partie de notre vie d'élève.

Ce nouveau témoin a gardé le silence pendant 40 ans. Il ne réclame ni enquête ni pardon, mais veut tout faire pour que cela n'arrive jamais à son petit garçon.

►►►Le dossier exclusif sur les soupçons de pédophilie au Lycée Saint Louis de Gonzague dans l'émission Secrets d'Info

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.