Le spectacle de Dieudonné interdit
Le spectacle de Dieudonné interdit © PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Hier, le Conseil d'Etat a empêché in extremis la tenue du spectacle du polémiste. Soulagement du gouvernement et de nombreux associatifs, colère des fans de Dieudonné, cette décision soulève aussi des questions juridiques.

Une heure avant l'ouverture des portes, le Conseil d'Etat rend sa décision. Le show sera interdit. Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, apprend cette victoire à l'arraché dans sa voiture. De nombreux membres de la classe politique ont réagi.

Ceux qui sont soulagés...

Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault (sur BFMTV)

L'enjeu, c'est la lutte contre la dérive antisémite dans laquelle Dieudonné s'est engagé.

Yann Galut, député PS, ancien responsable d'SOS Racisme

Dieudonné n'est plus un humoriste, c'est un homme politique qui a fait de l'antisémitisme son fond de commerce

Et ceux qui s'interrogent

Jack Lang,député PS

Personnellement, j'aurai préféré qu'on utilise les voies de droit traditionnelles

Rama Yade, conseillère régionale UDI (sur Itélé)

Ma satisfaction est en pointillés (...) Ils sont deux millions à regarder les vidéos de Dieudonné sur Internet !

Le "revirement d'une jurisprudence"

La décision du Conseil d'état surprend les juristes, et jusqu'aux meilleurs connaisseurs des arcanes du système judiciaire. Le secrétaire général du Syndicat de la magistrature, Eric Bociarelli, s'interroge.

Le juge doit intervenir pour sanctionner chaque dérapage, mais là, nous nous situons avant. Est-ce qu'il y a un risque de censure ? Est-ce qu'on ne va pas faire de cette personne une espèce de martyr ?

A Nantes, la colère des spectateurs

La décision du Conseil d'Etat a été prise alors que des centaines de personnes patientaient déjà devant la salle. Pas d'incident majeur, mais de la frustration pour ces spectateurs qui estiment qu'ils "peuvent penser tous seuls" et qui demandent la démission de Manuel Valls.

Le reportage sur place de Sara Ghibaudo

Par ailleurs, le maire d'Orléans a lui aussi décidé d'interdire le spectacle prévu samedi. Le tribunal administratif de la ville rendra sa décision aujourd'hui sur la représentation de ce vendredi soir à Tours.

► ► ► POUR ALLER PLUS LOIN | Manuel Valls, invité de Patrick Cohen à 8h20

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.