[scald=38501:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Dominique Strauss-Kahn, attendu prochainement en France après l'abandon des accusations de crimes sexuels le visant aux Etats-Unis, doit présenter des excuses aux socialistes, a estimé mercredi Arnaud Montebourg.

L'ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI) s'est rendu lundi au siège de l'institution financière, à Washington, pour présenter ses excuses au personnel.

"Ayant fait des excuses au Fonds monétaire international, qui était son ancien emploi, son ancienne maison, il aurait dû certainement également les faire à l'égard des socialistes et des électeurs de toute la gauche", a déclaré sur i-télé Arnaud Montebourg, candidat à la primaire d'investiture du Parti socialiste pour l'élection présidentielle.

"Je crois qu'avec l'esprit du retrait et du silence qui devrait être le sien, il sera nécessaire qu'il fasse les mêmes geste que ceux qu'il a pu faire en raison des préjudices que nous avons tous subi dans cette affaire", a ajouté le député de Saône-et-Loire.

Sophie Louet

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.