[scald=42947:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Une nette majorité de Français (63%) considère que Dominique Strauss-Kahn doit se tenir à l'écart de la campagne pour l'élection présidentielle de 2012, selon un sondage publié dimanche.

Pour 76% des Français interrogés pour cette enquête TNS Sofres pour Canal+, l'affaire Strauss-Kahn n'a pas eu d'impact sur l'image du Parti socialiste, qui doit désigner le mois prochain par une primaire son candidat à la présidentielle.

L'ancien favori des sondages pour la présidentielle est rentré en France le 4 septembre, trois mois et demi après son arrestation pour agression sexuelle présumée sur une femme de chambre dans un hôtel new-yorkais. La justice américaine a renoncé à des poursuites pénales à son encontre.

L'enquête a été réalisée par téléphone les 6 et 7 septembre auprès d'un échantillon de 958 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Edité par Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.