Eragny-sur-Oise, rue de Grenelle, Conflans-Sainte-Honorine...De nombreux évènements sont organisés aujourd'hui pour célébrer la mémoire de l'enseignant assassiné il y a un an, devant son collège. Nous vous faisons vivre cette journée en direct.

Habitants et anonymes déposent des fleurs en hommage à Samuel Paty devant le collège de Conflans-Sainte-Honorine, le 16 octobre 2021. Une cérémonie y est organisée à 14h30.
Habitants et anonymes déposent des fleurs en hommage à Samuel Paty devant le collège de Conflans-Sainte-Honorine, le 16 octobre 2021. Une cérémonie y est organisée à 14h30. © Radio France / Gilles Gallinaro

Le 16 octobre 2020, l'enseignant en histoire-géographie Samuel Paty était assassiné devant le collège de Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines. Un an après, l'émotion est toujours vive, notamment au sein de la communauté enseignante. Après des moments d'échange hier, dans les classes qui le souhaitaient, des cérémonies d'hommage sont organisées ce samedi.

09h : Le programme de la journée

Deux cérémonies d'hommage ont lieu à partir de 10h à Eragny-sur-Oise, commune où vivait Samuel Paty, et au ministère de l'Éducation nationale, où une plaque commémorative lui sera dédiée. A partir de 14h30, une grande cérémonie est organisée au collège du Bois-d'Aulne de Conflans-Sainte-Honorine, où Samuel Paty travaillait. En fin de journée, la maire de Paris inaugurera un square en son nom, face à la Sorbonne. Le programme complet est disponible ici.

Quelques faits de contexte. Le 16 octobre 2020, vers 17h, Samuel Paty a été décapité dans une rue d’Éragny, à 200 mètres du collège où il enseignait à Conflans-Sainte-Honorine. Il a été tué par le russe d’origine tchétchène radicalisé de 18 ans Abdoullakh Anzorov, lui-même tué ensuite par des policiers. Celui-ci en voulait à Samuel Paty, qui avait montré des caricatures de Mahomet, publiées dans Charlie Hebdo, dans deux cours d’enseignement moral et civique. 

Samuel Paty a été victime d’un terrible engrenage. C'est le mensonge d'une élève, qui voulait justifier son exclusion auprès de ses parents, qui a mené à sa mort. Son père et un militant islamiste radical s'en sont pris au professeur dans des vidéos largement diffusées sur les réseaux sociaux, qui ont servi au terroriste pour identifier sa cible. Quinze personnes, dont sept mineurs, sont mises en examen dans cette affaire et l'enquête est loin d'être terminée. 

Sept anciens collègues de Samuel Paty se sont exprimés pour la première fois au micro de France Inter cette semaine. Une enseignante évoque cette “peur qu'il y ait quelqu'un qui me suive jusqu'à mon domicile”, et les angoisses et comportements irrationnels qui en découlent. Un autre parle de l’auto-censure, “parce qu'on ne sait pas ce que les élèves peuvent raconter en rentrant chez eux le soir”. Leurs témoignages sont à retrouver ici.

10h15 : début des cérémonies

La première cérémonie d'hommage débute à 10h15 à Eragny-sur-Oise, la commune où vivait Samuel Paty. Les proches, amis et voisins du professeur sont réunis au gymnase de la Butte. L'une des candidates de la droite à l'élection présidentielle Valérie Pécresse a fait le déplacement. Le maire de la ville Thibault Humbert dévoile une fresque en l'honneur de Paty.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

10h30 : inauguration d'une plaque au ministère de l'Éducation

Jean-Michel Blanquer et Jean Castex inaugurent une plaque commémorative en hommage à Samuel Paty, au ministère de l'Éducation nationale, rue de Grenelle. La famille de Samuel Paty ainsi que les anciens ministres de l'éducation sont sur place dont Vincent Peillon, Luc Chatel, Jack Lang, Jean-Pierre Chevènement, Luc Ferry, Lionel Jospin, Najat Vallaud-Belkacem et Benoît Hamon. La plaque porte l'inscription "hommage à Samuel Paty, 18 septembre 1973 - 16 octobre 2020, professeur d'histoire-géographie et d'enseignement moral et civique. Assassiné par un terroriste islamiste pour avoir enseigné et défendu les valeurs de la République dont la liberté d'expression". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Jean-Michel Blanquer confirme qu'une salle sera renommée 'Samuel Paty' dans tous les rectorats de France. Il incite aussi les établissements scolaires à porter le nom du professeur assassiné.

Samuel Paty a eu raison de faire cours sur la liberté d'expression. (..) Nous ne l'oublierons jamais

déclare le ministre de l'Education. "Son sacrifice n'a pas été vain, il nous engage et nous oblige", poursuit Jean-Michel Blanquer.

De son côté, Jean Castex salue "un pédagogue créatif et déterminé, habité par une forme de vocation apte à éveiller la conscience".

Rendre hommage au professeur Paty (...) c'est aussi faire prospérer le projet républicain, il est le plus prometteur rempart contre toutes les formes de barbarie et de violence,

poursuit le premier ministre. L'émotion est vive dans les rangs. Avant l'hommage, Jean Castex a reçu les parents et les deux sœurs de Samuel Paty durant une vingtaine de minutes. 

12h00 : Retour sur les hommages hier dans les écoles, collèges et lycées

Hier, déjà, les élèves de toute la France et leurs enseignants ont rendu hommage à Samuel Paty, comme ici à Reims :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Selon Jean-Michel Blanquer, 98 incidents ont été recensés dans les établissements scolaires durant ces hommages, dont la forme avait été laissée libre. "Une très nette baisse", par rapport aux incidents lors des hommages aux victimes de Charlie Hebdo et du Bataclan. "Non seulement nous remontons les incidents, mais nous leur donnons une suite", a précisé le ministre.

13h30 :  habitants et anonymes se recueillent à Conflans-Sainte-Honorine

À une heure de l'hommage au collège où enseignait Samuel Paty, des habitants et des anonymes déposent une gerbe de fleurs devant l'établissement. Un registre d'hommage a été ouvert, où chacun peut écrire un message. 

Un jeune homme dépose une gerbe de fleurs en hommage au professeur Samuel Paty, devant le collège du Bois d'Aulne, le 16 octobre 2021.
Un jeune homme dépose une gerbe de fleurs en hommage au professeur Samuel Paty, devant le collège du Bois d'Aulne, le 16 octobre 2021. © Radio France / Gilles Gallinaro

Le programme de l'après-midi. La principale cérémonie de la journée, à huit-clos, débutera à 14h30 avec un discours de la principale du collège. Des professeurs prendront ensuite la parole pour évoquer le souvenir du professeur d'histoire-géographie. Dans un troisième temps, des élèves présenteront leurs travaux réalisés l'an passé sur le thème de la liberté. 300 personnes sont attendues sur place, dont le ministre de l'Éducation nationale. 

Tous ceux qui le souhaitent pourront suivre les discours grâce à des haut-parleurs installés devant le collège. A l'issue de ceux-ci, une marche partira de l'établissement jusqu'à la place de la liberté de Conflans-Sainte-Honorine. Un monument en forme de livre ouvert y sera inauguré, symbole de la liberté d’expression. La famille de Samuel Paty sera reçue cet après-midi à l'Elysée.

14h30 : la cérémonie d'hommage débute au collège du Bois d'Aulne

Notre journaliste Sonia Princet est sur place. Dans la salle, un portrait de Samuel Paty est installé, réalisé par des élèves d'une école d'art.  Au premier rang, sont installés les professeurs qui vont prendre la parole et les officiels. Derrière, des élèves, des parents, des personnels du collège. Les profs ont épinglé sur eux un petit ruban violet. L'ancienne principale du collège vient d'entrer et a été très applaudie. Elle a joué un rôle crucial l'an dernier pour soutenir ses équipes. La nouvelle principale qui préside la cérémonie s'exprime :

"Je me souviendrai toute ma vie du choc que fut la déflagration de sa mort. Je n'ai pas connu personnellement Samuel Paty mais je m'en souviendrai toujours. Plus que jamais, il faut permettre aux professeurs d'être outillés, de se former, pour enseigner la liberté d'expression."

14h35 : Le premier professeur prend la parole

Samuel, tu fais partie à jamais de notre communauté

commence-t-il. "Aujourd'hui, nous voulons évoquer avec vous qui était Samuel Paty", dit-il à l'auditoire. "L'homme, le professeur, le collègue, l'ami."

"Il était bienveillant, à l'écoute, attentif aux détails et attentif aux autres."

Discret et serein, nous nous souviendrons toujours de Samuel, avec sa légendaire écharpe violette, son sac à dos et son casque à musique

Dans l'assistance, toutes les chaises ne sont pas occupées. Des élèves très jeunes sont présents, d'autres plus âgés, plutôt des lycéens. Des parents sont avec eux et des personnels de l'établissement.

Un professeur ému poursuit : "Nous nous souvenons qu'en salle des professeurs, il lui arrivait de lancer des débats philosophiques sur la vérité, la liberté. Nous nous souvenons qu'il était aussi rieur et blagueur. Les élèves de troisième se souviennent de la dernière blague qu'il a dite. Il avait dit à certains 'bonnes vacances.'"

Une autre rend hommage à un "collègue investi, intéressant, l'un des nôtres. Un professeur qui se proposait toujours pour aider. Il aimait son métier, ses élèves. Bien souvent, la salle de sa classe 215 était ouverte et il posait sur ses élèves un regard tranquille."

Il était à l'initiative de plusieurs projets dans l'établissement. Samuel était "confiant, courageux. Un homme qui tentait de développer les idées critiques de ses élèves."

Le dernier enseignant conclue : "Samuel était un homme qui ne cherchait ni la lumière, ni la reconnaissance. Il est pourtant devenu un symbole, il restera à jamais dans nos cœurs. " Ses anciens collègues, émus, se tiennent par les épaules. 

14h50 : Les élèves rendent hommage à leur professeur

Juliette, collégienne, prend la parole : 

"16 octobre 2020. La peur m’a envahi (...) Vous avez tué un homme qui n’a rien demandé, un protecteur de la liberté."

D'autres élèves ont enregistré des morceaux de slam, qui s'enchainent sous les applaudissements : 

"Je me souviens d’un professeur 

Ne faisant que le bien. 

Un coup seulement a dérapé 

À cause de gens mal intentionnés. 

Un couteau mal placé, 

Un cadavre retrouvé. 

La liberté d’expression bafouée."

Un deuxième élève : 

Quand tu vis, vole de tes propres ailes

Je regarde celle des autres

Liberté 

Un appel au secours entendu trop tard

C’est alors que l’on se tient la main pour former la même famille

_Nous sommes un arbre dont nous formons les mêmes racine_s”

Un  élève montre sur scène, c'est un fort moment d'émotion. Il chante : 

Merci de m'avoir montré le chemin

Merci de m’avoir de faire rire le matin

Merci de m’avoir montré que nous ne sommes qu’un, les humains

Merci d’avoir été là quand nous en avions besoin

16 octobre 2021 : pour se rappeler tel un parchemin 

Qui vous étiez vous monsieur Paty

Un professeur d'histoire-géographie

Mon professeur d'histoire-géographie 

Sachez que vous serez à jamais gravé dans nos vies.” 

15h00 : Jean-Michel Blanquer s'exprime

Il y a des professeurs dont on se souvient toute une vie, Samuel Paty était de ceux là

Le ministre de l'éducation poursuit : "Je veux aujourd'hui rendre hommage à tous les professeurs, en particulier à ceux du collège du Bois d’Aulne. Je sais la force et le courage dont il a fallu faire preuve pour revenir devant les élèves après ce drame. Je veux dire à chaque professeur : 'vous n'êtes pas seul'. Les cérémonies qui ont lieu aujourd’hui servent à ne pas avoir peur."

Il conclue : "Chérissez vos professeurs, chérissez-les car ils sont toujours pour vous la solution. C'est précieux d'avoir une école de la République et d'avoir une alliance entre les familles et les professeurs."

Les personnels vont maintenant se retrouver entre eux. Ils vont planter un arbre dans le patio du collège, pour un dernier hommage à Samuel Paty. 

16h00 : Une marche à Conflans-Sainte-Honorine

Une marche part de l'établissement, menée par Jean-Michel Blanquer, jusqu'à la place de la liberté de Conflans-Sainte-Honorine. Un monument en forme de livre ouvert y est inauguré, symbole de la liberté d’expression. 

Le 16 octobre 2020 restera à jamais marqué d'une pierre blanche dans l'histoire de Conflans-Sainte-Honorine

déclare Laurent Brosse, le maire de la ville. Il rend hommage au professeur, ainsi qu'aux policiers municipaux qui ont trouvé son corps et ont confronté son tueur. Il inaugure le monument. 

Une square est également nommé 'Samuel Paty', en face de l'Université la Sorbonne, à l'initiative de la mairie de Paris. C'est également le cas dans d'autres villes de France, comme à Florange.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

La famille de Samuel Paty, qui a tenu à rester discrète et ne s'est pas exprimée durant cette journée d'hommages, est attendue ce soir à l'Élysée