Après avoir crié à l'opération politique quelques heures avant, Eric Drouet, une des figures les plus populaires des "gilets jaunes", a assumé jeudi soir avoir fait "un coup de com’" pour se faire interpeller et piéger le gouvernement.

Eric Drouet, jeudi à la sortie de sa garde à vue
Eric Drouet, jeudi à la sortie de sa garde à vue © AFP / Bertrand GUAY

Mercredi, Eric Drouet a été interpellé aux abords des Champs Elysées, au milieu de plusieurs dizaines de ses soutiens, pour organisation de manifestation non déclarée. Jeudi, à sa sortie de garde à vue, devant les journalistes, il se disait victime d’une opération "politique", jurant s’être fait interpeller alors qu’il se rendait au restaurant avec ses amis. Changement de ton radical dans un facebook live quelques heures plus tard.

Dans ce Facebook live post garde-à-vue ce jeudi soir, Eric Drouet se targue d'avoir tendu un piège au gouvernement, d'avoir fait un "coup de com'", de "se jouer des médias" et il se félicite d'être parvenu à faire rentrer les autorités dans son "jeu". Cela valait le coup de passer "24 heures en garde à vue" pour cela, dit-il. Il précise aussi qu'il faudra faire d'autres opérations de ce type.

"Pour l'image que ça renvoie c'était impeccable"

Voici un échange dans ce Facebook live qui dure 32 minutes :

Question : "Tu penses qu’ils font exprès de te mettre en garde à vue juste pour attirer la haine du peuple ?"

Eric Drouet : “C’est plus nous qui avons fait ça pour en arriver là, mercredi dernier on savait qu’ils ne voulaient pas qu’on le fasse, même si c’était autorisé, voire légal, on a joué de ça cette semaine, on voulait montrer au reste des Français qu’on n'était pas libre.”

Dans un autre échange, voici ce qu'il dit :

Question : "Bravo, t’as bien mis le gouvernement dans ce piège, si c’était délibéré, beaucoup de médias ne font que parler de toi."

Eric Drouet : “On avait déjà invité les principaux médias libres, y avait RT, Brut, Vincent Lapierre je ne sais pas s’il était là ou pas, y avait LCI, pour l’image que ça renvoie c’était impeccable. (...) Il faut jouer des médias comme eux ils arrivent à jouer des médias de nous. (...) C’était la monnaie de leur pièce. Il va falloir trouver d’autres idées comme ça”. 

Dans un autre extrait, il dit que les autorités "sont complètement rentrées dans le jeu". Et il ajoute peu après : “Le coup de com’, je crois qu’on l’a fait là. C’était sous peine d’aller 24h en garde à vue mais franchement c’était deux fois ce que j’attendais.”. A la fin du Facebook live, il déclare : “Plus t’es médiatisé, plus c’est sympa pour ces actions-là”.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.