Des dizaines de milliers de personnes ont défilé partout en France en ce 1er mai. Dans les cortèges, beaucoup de syndicats, de politiques, de "gilets jaunes", dans une ambiance généralement pacifique, sauf à Paris où le défilé a été émaillé d'affrontements entre black blocs et forces de l'ordre

À Strasbourg, plusieurs centaines de personnes, dont des "gilets jaunes'", se sont rassemblées dans le centre-ville à l'occasion du 1er mai
À Strasbourg, plusieurs centaines de personnes, dont des "gilets jaunes'", se sont rassemblées dans le centre-ville à l'occasion du 1er mai © AFP / Patrick Hertzog

Des dizaines de milliers de personnes, 310 000 selon la CGT, 164 000 selon le ministère de l'Intérieur, ont défilé dans toute la France en ce 1er mai. À Paris, le cortège syndical a été émaillé d'affrontements entre black blocs et forces de l'ordre, mais loin du chaos annoncé par le gouvernement, qui avait déployé 7 400 policiers et gendarmes dans la capitale. Le leader de la CGT, Philippe Martinez, a du quitter un moment la manifestation après avoir été gazé, et a affirmé avoir été délibérément visé par les forces de l'ordre, ce que le ministère de l'Intérieur dément. 

La secrétaire générale de la FSU, Bernadette Groison, a elle aussi quitté prématurément le défilé à cause des violences, mais sans en attribuer l'origine aux manifestants radicaux ou aux forces de l'ordre. "Sur Paris déjà, nous avions dû renoncer plus ou moins l’année dernière et cette année encore. Ce n’est pas possible que nous ne puissions pas faire un 1er mai normal à Paris", a-t-elle déploré sur franceinfo.

Selon un décompte de la préfecture de police de Paris établi à 18h, les forces de l'ordre ont procédé à plus de 17 706 contrôles préventifs et 330 interpellations. A 17h30, le parquet de Paris recensait 220 gardes à vue.

240 défilés partout en France selon la CGT

Ailleurs en France, les défilés se sont déroulés dans le calme, rouge de la CGT et jaune des gilets mélangés. Les reporters de Radio France sur place ont comptabilisé entre 1 000 et 2 500 personnes au Havre, plusieurs milliers à Nantes et à Toulouse, dont un gros tiers de "gilets jaunes" dans la Ville rose, un millier à Saint-Etienne et à Annecy. À Caen, les organisateurs du défilé revendiquent 3 000 personnes dans une manifestation qui a rassemblé syndicats, "gilets jaunes", étudiants et défenseurs du climat. On a recensé également 2 000 personnes à Rouen, Strasbourg et Nancy, 1 500 au Puy-en-Velay, à Périgueux, au Mans et à Nîmes. À Bordeaux, la préfecture avance le chiffre de 6 500 manifestants, quand la CGT parle de 10 000. À Marseille, c'est le grand écart habituel dans les chiffres : les syndicats ont compté 30 000 personnes dans la rue, les autorités 5 500, dont 1 200 "gilets jaunes".

Dans le même temps, des centaines de personnes ont défilé à Paris aux côtés de François Asselineau, le leader de l'UPR, pour réclamer une sortie de l'Union Européenne. Toujours à Paris, Jean-Marie Le Pen a rendu son traditionnel hommage à Jeanne d'Arc, quand Marine Le Pen tenait un meeting à Metz pour la campagne des élections européennes.

La manifestation parisienne a dégénéré à son arrivée dans le quartier de la place d'Italie
La manifestation parisienne a dégénéré à son arrivée dans le quartier de la place d'Italie © AFP / Anne-Christine Poujoulat
Sur la vitrine de cette banque parisienne vandalisée, le slogan CRS=SS a été remis au goût du jour
Sur la vitrine de cette banque parisienne vandalisée, le slogan CRS=SS a été remis au goût du jour © AFP / Anne-Christine Poujoulat
Dans le quartier Saint-Marcel, peu avant l'arrivée du cortège parisien place d'Italie
Dans le quartier Saint-Marcel, peu avant l'arrivée du cortège parisien place d'Italie © AFP / Anne-Christine Poujoulat
Dans les rues étroites du quartier parisien de la place d'Italie, les manifestants ont monté des barricades de fortune pour faire face aux forces de l'ordre
Dans les rues étroites du quartier parisien de la place d'Italie, les manifestants ont monté des barricades de fortune pour faire face aux forces de l'ordre © AFP / Lucas Barioulet
À Paris, les pompiers passent derrière les manifestants pour éteindre les incendies
À Paris, les pompiers passent derrière les manifestants pour éteindre les incendies © AFP / Geoffroy van der Hasselt
Des secouristes et des CRS soignent l'un de leurs collègues, blessé
Des secouristes et des CRS soignent l'un de leurs collègues, blessé © AFP / Lucas Barioulet
Un CRS a été hospitalisé en urgence relative après avoir reçu un pavé dans la figure près de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière
Un CRS a été hospitalisé en urgence relative après avoir reçu un pavé dans la figure près de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière © AFP / Martin Bureau
La promesse du gouvernement de baisser les impôts n'a manifestement pas convaincu tout le monde
La promesse du gouvernement de baisser les impôts n'a manifestement pas convaincu tout le monde © AFP / Lucas Barioulet
Le cortège parisien a rassemblé 16 000 personnes selon la préfecture, 40 000 selon un comptage indépendant réalisé pour un collectif de médias, et 80 000 selon la CGT
Le cortège parisien a rassemblé 16 000 personnes selon la préfecture, 40 000 selon un comptage indépendant réalisé pour un collectif de médias, et 80 000 selon la CGT © AFP / Alain Jocard
La CGT a dénoncé une "répression inouïe et sans discernement" des forces de l'ordre à Paris. Face aux violences, la FSU a quitté le cortège, sans pour autant désigner les responsables de ces violences
La CGT a dénoncé une "répression inouïe et sans discernement" des forces de l'ordre à Paris. Face aux violences, la FSU a quitté le cortège, sans pour autant désigner les responsables de ces violences © AFP / Zakaria Abdelkafi
Les black blocs ont utilisé un cygne en carton pour se protéger des forces de l'ordre, mais l'engin a été vite confisqué par les CRS
Les black blocs ont utilisé un cygne en carton pour se protéger des forces de l'ordre, mais l'engin a été vite confisqué par les CRS © AFP / Zakaria Abdelkafi
Face à des activistes venus en découdre avec elles à Paris, les forces de l'ordre ont fait un usage massif de gaz lacrymogène
Face à des activistes venus en découdre avec elles à Paris, les forces de l'ordre ont fait un usage massif de gaz lacrymogène © AFP / Alain Jocard
Le cortège parisien a viré par endroits à l'affrontement entre forces de l'ordre et manifestants
Le cortège parisien a viré par endroits à l'affrontement entre forces de l'ordre et manifestants © AFP / Alain Jocard
Arrestation musclée dans le cortège parisien
Arrestation musclée dans le cortège parisien © AFP / Anne-Christine Poujoulat
Un manifestant encerclé par les CRS dans le quartier Montparnasse à Paris
Un manifestant encerclé par les CRS dans le quartier Montparnasse à Paris © AFP / Anne-Christine Poujoulat
Un manifestant, blessé à la tête, est sorti du cortège parisien par des secouristes de rue bénévoles
Un manifestant, blessé à la tête, est sorti du cortège parisien par des secouristes de rue bénévoles © AFP / Anne-Christine Poujoulat
Toujours dans le cortège parisien, un autre manifestant est soigné directement sur place
Toujours dans le cortège parisien, un autre manifestant est soigné directement sur place © AFP / Martin Bureau
À Paris, la police a reçu des consignes de tolérance zéro
À Paris, la police a reçu des consignes de tolérance zéro © AFP / Anne-Christine Poujoulat
Le leader de la CGT, Philippe Martinez, affirme avoir du quitter la manifestation brièvement à cause des violences et avoir été visé par les policiers
Le leader de la CGT, Philippe Martinez, affirme avoir du quitter la manifestation brièvement à cause des violences et avoir été visé par les policiers © AFP / Zakaria Abdelkafi
Les partisans de François Asselineau se sont eux aussi rassemblés à Paris pou réclamer la sortie de la France de l'Union Européenne
Les partisans de François Asselineau se sont eux aussi rassemblés à Paris pou réclamer la sortie de la France de l'Union Européenne © AFP / Jacques Demarthon
Le cortèges des partisans de François Asselineau a rassemblé des centaines de personnes à Paris, entre les places de la Nation et de la République
Le cortèges des partisans de François Asselineau a rassemblé des centaines de personnes à Paris, entre les places de la Nation et de la République © AFP / Jacques Demarthon
Jean-Marie Le Pen a rendu son traditionnel hommage à Jeanne d'Arc, au pied de la statue de la place des Pyramides, tout près du Louvre
Jean-Marie Le Pen a rendu son traditionnel hommage à Jeanne d'Arc, au pied de la statue de la place des Pyramides, tout près du Louvre © AFP / Jacques Demarthon
Pour sa part, Marine Le Pen tenait un meeting du Rassemblement National à Metz pour la campagne des élections européennes
Pour sa part, Marine Le Pen tenait un meeting du Rassemblement National à Metz pour la campagne des élections européennes © AFP / Jean-François Verhaegen
Outre la tête de liste Jordan Bardella, le transfuge des Républicains Thierry Mariani est apparu à la tribune du meeting du Rassemblement National à Metz
Outre la tête de liste Jordan Bardella, le transfuge des Républicains Thierry Mariani est apparu à la tribune du meeting du Rassemblement National à Metz © AFP / Jean-Christophe Verhaegen
À Bordeaux, une version moderne de la Fille à la fleur de Marc Riboud
À Bordeaux, une version moderne de la Fille à la fleur de Marc Riboud © AFP / Georges Gobet
Entre 6 500 (préfecture) et 10 000 personnes (CGT) ont défilé dans les rues de Bordeaux
Entre 6 500 (préfecture) et 10 000 personnes (CGT) ont défilé dans les rues de Bordeaux © AFP / Georges Gobet
Le leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a défilé ce mercredi à Marseille, la ville où il est élu.
Le leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a défilé ce mercredi à Marseille, la ville où il est élu. © AFP / Christophe Simon
Le défilé marseillais a rassemblé "gilets jaunes" et syndicats
Le défilé marseillais a rassemblé "gilets jaunes" et syndicats © AFP / Christophe Simon
Des milliers de personnes ont participé au défilé marseillais
Des milliers de personnes ont participé au défilé marseillais © AFP / Christophe Simon
Des drapeaux algériens, en soutien aux événements en cours après le départ d'Abdelaziz Bouteflika, se sont glissés dans le défilé marseillais
Des drapeaux algériens, en soutien aux événements en cours après le départ d'Abdelaziz Bouteflika, se sont glissés dans le défilé marseillais © AFP / Théo Giacometti
Entre 6 200 (préfecture) et 9 500 personnes ont défilé à Lyon, dans un cortège parfois émaillé d'échauffourées avec les forces de l'ordre
Entre 6 200 (préfecture) et 9 500 personnes ont défilé à Lyon, dans un cortège parfois émaillé d'échauffourées avec les forces de l'ordre © AFP / Nicolas Liponne
Parti à 11h du 7e arrondissement, le cortège lyonnais s'est terminé place Bellecour
Parti à 11h du 7e arrondissement, le cortège lyonnais s'est terminé place Bellecour © AFP / Nicolas Liponne
À Lille, environ 1 500 personnes ont défilé accompagnées par une fanfare
À Lille, environ 1 500 personnes ont défilé accompagnées par une fanfare © AFP / Denis Charlet
Dans le cortège lillois, des manifestantes grimées en Marianne, fausses blessures sur le visage et la poitrine
Dans le cortège lillois, des manifestantes grimées en Marianne, fausses blessures sur le visage et la poitrine © AFP / Denis Charlet
À Paris, 7 400 policiers et gendarmes ont été déployés dans les rues, en prévision de la venue de black blocs
À Paris, 7 400 policiers et gendarmes ont été déployés dans les rues, en prévision de la venue de black blocs © AFP / Kenzo Tribouillard
C'est à des policiers très bien équipés que les manifestants sans protection ont du faire face
C'est à des policiers très bien équipés que les manifestants sans protection ont du faire face © AFP / Kenzo Tribouillard
Les magasins de plusieurs quartiers parisiens ont été invités à fermer et à protéger leur devanture
Les magasins de plusieurs quartiers parisiens ont été invités à fermer et à protéger leur devanture © AFP / Martin Bureau
Parmi les premiers à se rassembler près de la gare Montparnasse, l'activiste Jean-Baptiste Redde, dont la pancarte désigne comme casseurs les responsables politiques français, européens et le patronat
Parmi les premiers à se rassembler près de la gare Montparnasse, l'activiste Jean-Baptiste Redde, dont la pancarte désigne comme casseurs les responsables politiques français, européens et le patronat © AFP / Zakaria Abdelkafi
Beaucoup de manifestants ont rejoint le cortège parisien dans un esprit bon enfant
Beaucoup de manifestants ont rejoint le cortège parisien dans un esprit bon enfant © AFP / Lucas Barioulet
Plusieurs manifestants vêtus de noir, porteurs d'une banderole marquée "Colère noire", se sont rassemblés près de la gare Montparnasse avant le départ de la manifestation
Plusieurs manifestants vêtus de noir, porteurs d'une banderole marquée "Colère noire", se sont rassemblés près de la gare Montparnasse avant le départ de la manifestation © AFP / Kenzo Tribouillard
L'une des figures des "gilets jaunes", Eric Drouet, est arrivé en fin de matinée dans le cortège près de la gare Montparnasse
L'une des figures des "gilets jaunes", Eric Drouet, est arrivé en fin de matinée dans le cortège près de la gare Montparnasse © AFP / Zakaria Abdelkafi
Maxime Nicolle, alias Flyrider, autre figure des "gilets jaunes", était dans le cortège parisien
Maxime Nicolle, alias Flyrider, autre figure des "gilets jaunes", était dans le cortège parisien © AFP / Alain Jocard
Forces de l'ordre contre manifestants, et au milieu, un "gilet jaune", quartier Montparnasse à Paris
Forces de l'ordre contre manifestants, et au milieu, un "gilet jaune", quartier Montparnasse à Paris © AFP / Alain Jocard
Beaucoup de manifestants n'ont pas oublié qu'il y a un an jour pour jour, Alexandre Benalla se faisait passer pour un policier place de la Contrescarpe à Paris
Beaucoup de manifestants n'ont pas oublié qu'il y a un an jour pour jour, Alexandre Benalla se faisait passer pour un policier place de la Contrescarpe à Paris © AFP / Kenzo Tribouillard
Une manifestante "gilet jaune" prend un "selfie" avec les forces de l'ordre, déployées en masse pour encadrer le cortège parisien
Une manifestante "gilet jaune" prend un "selfie" avec les forces de l'ordre, déployées en masse pour encadrer le cortège parisien © AFP / Zakaria Abdelkafi
Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, est la cible de plusieurs manifestants pour sa gestion critiquée du maintien de l'ordre
Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, est la cible de plusieurs manifestants pour sa gestion critiquée du maintien de l'ordre © AFP / Lucas Barioulet
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.