A Buenos Aires en Argentine, 500 couples se sont affrontés cette année lors du championnat du monde de tango . 41 sont parvenus en finale.

German Ballejo et Magdalena Gutierrez
German Ballejo et Magdalena Gutierrez © AFP / JUAN MABROMATA

Les champions du monde sont argentins : German Ballejo et Magdalena Gutierrez, qui ont affronté 500 autres couples dans le cadre du Mondial de tango, ont gagné, en finale à Buenos Aires, un voyage à Paris et 50 000 euros.

Au même moment, le grand rendez-vous européen du tango se tenait à Tarbes, dans le sud-ouest. Car désormais, le tango est partout ou presque.

La renaissance du tango est passée par Paris

Les danseurs européens ont redécouvert le tango à partir de 1983 avec le spectacle Tango Argentino présenté au Festival d'automne à Paris puis dans toute l'Europe. Et cet engouement a également réveillé la pratique du tango à Buenos Aires même. A Paris, entre 1998 et 2001, la fréquence des milongas a quadruplé, passant de quatre soirs par semaine en moyenne, à deux ou trois lieux différents pour danser chaque soir… Après 2001, la progression du tango s'est ralentie.

A Tarbes le rendez-vous européen du tango

Désormais c'est à Tarbes que l'on trouve le grand rendez-vous européen du tango. La 20e édition du festival vient de se terminer.

A Toulouse, par exemple, le tango s'est même glissé dans le décor de l'aéropostale. Un groupe de danseurs, de musiciens et de passionnés de tango « argentin » et de culture d’Amérique latine ont créé Tangopostale, un festival qui s’ouvrait par un repas argentin au bar des Avions.

Milongueando de France organise chaque année quatre grands évènements. Signe que l'on assiste à un engouement les "encuentros".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.