Taubira, dernière caution de gauche du gouvernement
Taubira, dernière caution de gauche du gouvernement © MaxPPP

Après les policiers il y a quelques jours, ce sont hier les avocats et les surveillants de prison aujourd’hui qui manifestent contre les décisions de Christiane Taubira. La ministre de la justice vit décidément des jours très compliqués.

Christiane Taubira ne se sent pas fragilisée. En privé elle confie qu'elle ne serait plus là depuis longtemps si c'était le cas. D'ailleurs, son entourage rappelle que depuis Robert Badinter il y a 30 ans, jamais un Garde des sceaux n'était resté aussi longtemps à ce poste.

La ministre est isolée

Sauf que la ministre est isolée. Ses collègues ne se bousculent pas au portillon pour venir à son secours. Elle ne joue jamais collectif raconte une ministre. Mais elle garde son lyrisme sa verve qui impressionne ses collègues. Pas plus tard que lundi lorsqu'elle a atomisé au sénat le sénateur frontiste David Rachline.

François Hollande peut-il s'en passer ?

François Hollande peut-il s'en passer ? Alors que se profile le gros remaniement d'après régionales et que certains l'annoncent encore une fois partante pour rejoindre le conseil constitutionnel, politiquement, elle est indispensable. Taubira, c'est une des dernières cautions de gauche de ce gouvernement. Elle a porté et défendu la loi sur le mariage pour tous qui restera comme l'un des textes emblématiques de ce quinquennat. Tout récemment, la garde des sceaux accompagnait le Président dans un lycée professionnel de Marseille. Les adolescents se battaient pour être pris en photo avec la ministre. François Hollande a regardé la scène, amusé, conscient de l'aura d'une Garde des sceaux pas comme les autres.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.