les taxis se mobilisent contre les vtc
les taxis se mobilisent contre les vtc © reuters
**Un nouveau mouvement de protestation des chauffeurs de taxi contre les "véhicules de tourisme avec chauffeur" (VTC), dont ils jugent la concurrence déloyale, a provoqué d'importantes perturbations ce lundi matin, notamment aux entrées de Paris.** 249 km de retenues cumulées ont été enregistrés sur l'ensemble des axes franciliens ce lundi matin, autour de la capitale. Et cela devrait continuer au moins jusque dans la soirée. Les chauffeurs de taxi en colère se sont notamment rassemblés en tout début de journée aux aéroports parisiens de Roissy, au nord de la capitale, et d'Orly, au sud. **Objectif : converger à petite vitesse vers le centre de Paris. Reportage de Philippe Randé, place Joffre, à deux pas de la Tour Eiffel.**
Dans les Bouches-du-Rhône, plusieurs dizaines de kilomètres de bouchons ont été enregistrés en raison de ce mouvement, principalement aux entrées de Marseille. A l'aéroport international Marseille-Provence, les taxis n'assuraient pas la prise en charge des clients. A Aix-en-Provence, ils ont ciblé la gare TGV vers laquelle ils ont organisé une opération escargot. Cette nouvelle mobilisation, après celle du 13 janvier, est due à [la suspension par le Conseil d'Etat du décret gouvernemental imposant un délai minimum de 15 minutes](http://www.franceinter.fr/depeche-premiere-victoire-des-vtc-face-aux-taxis) entre la réservation d'un VTC par un client et sa prise en charge. Le Conseil d'Etat a estimé qu'il portait une atteinte grave et immédiate aux intérêts économiques des sociétés de VTC. ### Le gouvernement lance une mission de concertation Les chauffeurs de taxis, eux, demandent un délai minimum de 30 minutes entre la réservation et la prise en charge du client et un montant minimal de 60 euros par course pour les VTC. Le gouvernement, de son côté, a annoncé samedi dernier qu'il allait mettre sur pied dans les prochains jours une "mission" pour "définir les conditions durables d'une concurrence loyale", avec des contrôles accrus. Il entend notamment vérifier le respect par les VTC de la réservation préalable, de la facturation forfaitaire ou le non stationnement aux abords des gares ou des aéroports.
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.