Selon une étude de l'Association des sociétés françaises d'autoroutes (AFSA), environ 10 % des automobilistes et des chauffeurs de poids lourd utilisent leur téléphone au volant. Mais l'association estime aussi que ce chiffre est sans doute bien plus élevé.

8% des automobilistes tiennent leur téléphone en main en conduisant selon cette nouvelle étude.
8% des automobilistes tiennent leur téléphone en main en conduisant selon cette nouvelle étude. © AFP / Philippe Clément / BELGA MAG

Les automobilistes et les chauffeurs de poids lourd sont nombreux à utiliser leur téléphone tout en conduisant sur l'autoroute. Selon une étude du Cerema (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement) pour l'AFSA, 8% des Français adopteraient ce type de comportement. Le chiffre monterait jusqu'à 11% pour les chauffeurs de poids lourds.

Conséquence : la somnolence, qui est la cause principale d’accidents mortels, "est en train de se faire rattraper par le facteur inattention qui est, il faut le dire, l’usage du téléphone" expliquait sur franceinfo, Christophe Boutin, le directeur général de l'AFSA.

Un chiffre sous-estimé 

Cette enquête, publiée vendredi, repose sur une observation des conducteurs. En mai et juin, les observateurs du Cerema ont parcouru cinq portions d'autoroutes (A1, A7, A10, A13 et A77) pour recenser les conducteurs en possession de leur téléphone alors qu'ils conduisaient. Ils ont compté uniquement ceux tenant "distinctement" leur téléphone. Les chiffres ne comptabilisent donc pas ceux _"qui pianotent ou lisent des vidéos sur leur téléphone posé à côté, sur leurs genoux ou accroché au tableau de bord, ceux qui utilisent un kit mains libres",_ détaillait Christophe Boutin à l'AFP.

Pour autant, dans un sondage Harris Interactive en 2020, les chiffres sont beaucoup plus élevés : quasiment deux tiers des automobilistes interrogés affirmaient utiliser leur téléphone au volant. 42% répondent même à leurs SMS en conduisant.

Les chauffeurs de poids lourd encore moins vigilants

Les observations réalisées sur l'A1 montre également que 13% des chauffeurs n'observent pas tout le temps la route car ils regardent leur écran. Ajouté à ceux tenant leur téléphone, un conducteur de camion sur quatre est donc inattentif sur les portions de cette route. Ainsi, sur un trajet Paris-Lille _"_un automobiliste doublera en moyenne 200 chauffeurs de poids-lourds" n'ayant pas ses yeux sur la route, estime Christophe Boutin, le directeur général de l'Association des sociétés françaises d'autoroutes.

Ces comportements ont évidemment un impact sur la mortalité routière. Le téléphone multiplie par trois le risque d’accident. Selon Assurance Prévention, 16% des accidents mortels ont été causés par le téléphone en 2020.

Depuis 2015, le casque ou l'oreillette Bluetooth sont interdits au volant. Leur utilisation ou celle du téléphone en main sont ainsi sanctionnée d'une amende forfaitaire de 135 € et d'un retrait de trois points sur le permis de conduire. Le kit main-libre avec haut parleur intégré, en revanche, est toujours autorisé.