La nouvelle liste rouge
La nouvelle liste rouge © Fotolia/alexlmx

C’est ce que promet la secrétaire d’État à la Consommation avec Bloctel. Pour les entreprises qui ne respectent pas la liste Bloctel, la sanction peut être lourde : jusqu'à 75 000 euros d'amende par appel.

Le téléphone sonne, on se presse, on décroche in extremis et à l'autre bout du fil on veut vous vendre absolument tout : des fenêtres, un nouveau téléphone portable, un énième abonnement. Bloctel, la nouvelle liste d'opposition au démarchage téléphonique, vous promet enfin la paix. Vous pouvez vous inscrire ce mercredi 1er juin sur le site internet dédié.

► ► ► SUR LE WEB | Le site du service Bloctel

Martine Pinville, la secrétaire d’État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Economie sociale et solidaire, l'a assuré au début du mois de mai : "ça- va - marcher" contrairement à l'ancienne liste rouge Pacitel, basée sur le volontariat des entreprises à ne plus démarcher à tout-va. Un échec que Bloctel devraient contrer. Cyril Brosset de l'association de consommateurs UFC Que Choisir

Pour les entreprises qui ne respectent pas la liste Bloctel, la sanction peut être lourde : jusqu'à 75 000 euros d'amende par appel.

Attention,il existe tout de même plusieurs exceptions : les journaux, les instituts de sondage, les associations à but non lucratif et toutes les entreprises avec lesquelles vous avez déjà passé un contrat -votre banque par exemple- pourront continuer à vous appeler.

Un système contraignant pour les entreprises

Elles seront désormais obligées de faire nettoyer leurs fichiers informatiques par Bloctel. Tous les numéros des inscrits sur la liste Bloctel seront supprimés.

La nouvelle liste rouge sera efficace un mois après inscription et valable pendant trois ans. Si après votre inscription vous recevez toujours des appels,vous avez la possibilité de dénoncer l'entreprise en question en indiquant le numéro de téléphone utilisé pour vous démarcher illégalement.

Une enquête est alors menée par la DGCCRF, la direction générale de la concurrence de la consommation et de la répression des fraudes, et la sanction est lourde : jusqu'à 75.000 euros d'amende par appel. Et pour les entreprises étrangères c'est la société donneuse d'ordre située en France qui sera pénalisée.

Bloctel
Bloctel © Visactu / Visactu
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.