Gad Elmaleh était le parrain du 25ème Téléthon.

Un match de trois heures pour la bonne cause !

A l’occasion du week-end du Téléthon, les salariés de Radio France et France Télévisions ont participé à un match de foot marathon. Avec dans l'équipe de Radio France figuraient des grands noms du football : Claude Puel (ancien entraineur de Lille et de Lyon), Jean-Guy Wallemme (ancien entraineur et joueur de Lens) ou encore Jean-Michel Guédé (ancien international ivoirien). Mais aussi ceux qui font Radio France au quotidien : présentateurs, techniciens, journalistes, eprsonnels administratifs, de toutes les chaines des groupes Radio France.

A l’occasion de ce match (victoire de France Télévisions 14-13 !), des étudiants du lycée Suger de Saint Denis (93) ont réalisé un reportage.

25 ans et bien des victoires plus tard… Des révolutions engagées.

Il y a 25 ans, avec le 1er Téléthon, les maladies rares sortaient du néant. Grâce à un élan populaire sans équivalent, l’AFM a impulsé de véritables révolutions aussi bien sociale que génétique et biomédicale.Une révolution sociale. Aujourd’hui, les maladies rares sont sorties de l’oubli et reconnues des pouvoirs publics, les personnes en situation de handicap prennent la parole et leur droit à la citoyenneté est inscrit dans la loi. Plus globalement, c’est toute la société qui a avancé : avec le Téléthon , les citoyens sont devenus acteurs de la recherche et les malades des partenaires reconnus des chercheurs et des médecins.

Téléthon
Téléthon © radio-france

Une révolution génétique .Avec les premières cartes du génome réalisées par le laboratoire Généthon , c’est la génétique en général qui a fait un bond en avant. Le décryptage du génome humain est terminé et, au-delà de la prouesse scientifique, c’est tout un pan de la médecine internationale qui a progressé au bénéfice des familles frappées par le fléau des maladies génétiques. Diagnostic, conseil génétique, diagnostics prénatal et préimplantatoire, des milliers de familles ont pu avoir accès à la connaissance, à la possibilité de mettre un nom sur l’ennemi, à une médecine qui soigne, à une qualité de vie bien meilleure et à la joie de pouvoir agrandir, en toute connaissance de cause, le cercle familial.

Une véritable révolution médicale. Avec l’émergence des biothérapies . Thérapie génique , pharmaco-génétique , cellules souches … toutes ces pistes qui ont été portées, haut et fort, parfois contre vents et marées par l’AFM, ont déjà révolutionné la façon d’envisager la médecine de demain. Pour certains malades, elles ont renversé le pronostic qui les poursuivait. Déficits immunitaires, maladies du sang ou du cerveau : des premiers résultats sont là, indéniables pour les malades qui en ont bénéficié. Le verbe guérir peut se conjuguer au présent et chaque nouvelle avancée de ces thérapies est un recul pour les maladies rares mais également pour des maladies fréquentes.

Aujourd’hui, notre force de frappe est de portée internationale : Généthon, Institut de Myologie, I-Stem, pôle nantais de thérapie génique … Ces laboratoires créés ou soutenus par l’AFM, reconnus comme leaders dans leurs domaines, constituent les « bras armés » de son action contre la maladie.Un seul objectif : GuérirGrâce aux dons du Téléthon , nous avons pu construire le plus important centre de production de médicaments de thérapie génique au monde , un centre qui sera opérationnel en 2012. Notre objectif : répondre aux besoins des chercheurs qui s’engagent dans un nombre croissant d’essais de thérapie génique pour les maladies rares. Ce centre répond ainsi à la mission de notre laboratoire, créé il y a 20 ans par l’AFM : mettre des médicaments de thérapie génique à la disposition des malades. Frédéric Revah, Directeur Général de Généthon à Evry 25 ans après la création du Téléthon…

• Les 1ers traitements voient le jour.• La génétique a permis des avancées majeures pour les malades.• Les maladies rares sont sorties de l’oubli.• Notre regard sur les personnes en situation de handicap a changé.

Avec vous, gagnons l’ultime bataille contre la maladie ! Alors que nous touchons au but, ce 25ème Téléthon est crucial pour la poursuite de notre combat. C’est Raphaël, 7 ans, qui sera le porte-parole des familles . Sa maladie, la myopathie de Duchenne, est la plus fréquente des maladies neuromusculaires de l’enfant mais aussi l’une des plus complexes à traiter car elle touche tout le corps, toute la masse musculaire… Et pourtant, Raphaël se sent de plus en plus fort face à sa maladie : depuis quelques mois, il participe à un essai thérapeutique. 25 ans après le premier Téléthon, comme Raphaël, des enfants et adultes participent aujourd’hui à des essais de thérapies innovantes pour faire reculer la maladie. Grâce aux dons du Téléthon, l’AFM soutient 36 essais pour 31 maladies différentes : des maladies du muscle, du sang, de la vue, du cerveau, du foie, du coeur… Un combat qui a des retombées pour des maladies fréquentes et donne de nouveaux outils à la médecine de demain.

En 2011, le budget de l’AFM financé par le Téléthon 2010 s’élève à 119 millions d’euros dont près de 97 millions d’euros consacrés aux missions sociales (2 missions principales : guérir et aider). Sur ces 97 millions d’euros,64 millions d’euros sont dédiés au budget recherche et développement .

Répartition des dons
Répartition des dons © radio-france
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.