Le ministre de l'Éducation nationale a préconisé ce lundi de se vêtir de façon "républicaine" pour aller au collège ou au lycée. "Républicaine" : un mot sujet à interprétation, ce que n'ont pas manqué de noter, souvent avec ironie, de nombreux utilisateurs de Twitter.

Des internautes ont notamment invoqué la toile "La liberté guidant le peuple" de Delacroix.
Des internautes ont notamment invoqué la toile "La liberté guidant le peuple" de Delacroix. © @JoeChiiip

"Chacun peut comprendre que l’on vient à l’école habillé d’une façon, disons… je dirais républicaine." La petite phrase, lâchée par Jean-Michel Blanquer ce lundi matin sur RTL, fait réagir sur Twitter. Le ministre de l'Éducation nationale répondait à la question de la journaliste Alba Ventura, qui lui demandait si c'était "réac" de demander aux enfants d'être habillés correctement pour aller en cours. Jean-Michel Blanquer a alors défendu le port d'une "tenue correcte", avant d'évoquer une façon "républicaine" de s'habiller pour se rendre en classe. Un choix de vocabulaire improbable pour de nombreux utilisateurs de Twitter, qui n'ont pas manqué de le relever, dans des messages très relayés sur le réseau social.

La petite phrase du ministre a notamment été épinglée par des artistes, au premier rang desquelles la dessinatrice Pénélope Bagieu, qui s'interroge sur la façon de se vêtir de manière "républicaine" au vu des conditions météo : 

"Mince. Je me demande si mon décolleté est républicain", s'interroge une internaute en réponse au tweet. "Depuis que j'ai lu cette expression, je rigole toute seule en imaginant des femmes avec des chapeaux et les seins à l'air courir façon charge dans les rues", rapporte une autre. La chanteuse Jeanne Cherhal s'est également moquée de la déclaration de Jean-Michel Blanquer, photographie à l'appui : 

L'image de Brigitte Bardot, vêtue d'un immense drapeau bleu-blanc-rouge, a aussi été invoquée : 

"Rare photo de moi allant à l'école avec JM Blanquer", a twitté un autre internaute, avec une illustration de gentilshommes parisiens sous la Révolution : 

La "Liberté guidant le peuple" détournée

Pour illustrer la tenue "républicaine" invoquée par le ministre, certains utilisateurs n'ont  pas hésité à partager ironiquement le tableau "La liberté guidant le peuple" de Delacroix, et son allégorie au sein dénudé, coiffée du bonnet phrygien et brandissant le drapeau tricolore : 

La journaliste Maïa Mazaurette a aussi fait le rapprochement entre les propos du ministre de l'Éducation et la toile de Delacroix, dans un tweet accompagné du hashtag #FreeTheNipple ("Libérez le téton") :

Toujours sur RTL, Jean-Michel Blanquer s'est néanmoins dit "sensible" à ce que lui disent des lycéens ou des lycéennes "qui ne veulent pas être stigmatisés sur leur façon de s’habiller", tout en estimant donc qu'il fallait une "certaine sobriété en la matière", la manière de s'habiller à l'école étant aussi selon lui "un enjeu d’égalité sociale et de protection des filles et des garçons."

Dans la lignée du hashtag #Lundi14septembre

Le débat sur la liberté vestimentaire à l'école a été ravivé sur les réseaux sociaux en cette rentrée 2020. Il y a une semaine, un mouvement avait ainsi été lancé sur les réseaux sociaux sous le hashtag #Lundi14septembre. Il incitait les élèves à s'habiller de manière "indécente" au collège et au lycée, pour dénoncer des règlements sur les tenues vestimentaires jugés sexistes. Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté et ancienne ministre de l'Égalité femmes-hommes, avait tweeté son soutien au mouvement. Quant à Jean-Michel Blanquer, il avait déjà déclaré sur BFMTV qu'il suffisait de "s'habiller normalement."

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.