À l'approche des fêtes de fin d'année, les carnets de rendez-vous pour se faire dépister se remplissent dans les laboratoires d'analyse et les pharmacies. Les professionnels de santé se préparent à devoir gérer un afflux massif de patients.

File d'attente devant un laboratoire d'analyses parisien en septembre 2020
File d'attente devant un laboratoire d'analyses parisien en septembre 2020 © AFP / Christophe ARCHAMBAULT

Va-t-on bientôt revoir des files d'attente interminables devant les laboratoires pour se faire dépister ? D'après un récent sondage Ifop, 26% des Français envisagent de se faire tester avant Noël. Des intentions qui se concrétisent d'ores et déjà dans les plannings des professionnels de santé. Dans ce laboratoire d'analyse parisien, la demande de tests Covid-19 s'amplifie. 

"Il n'y a pas d'effet de panique, plutôt une montée en puissance", observe Emmanuel Mselati, biologiste et directeur chez Biogroup. 

Entre cette semaine et la semaine dernière, on a augmenté d'au moins 30% nos tests PCR, c'est une hausse significative mais on est prêt.

Pour garantir des résultats en moins de 24 heures et éviter les engorgements, le laboratoire a revu son organisation : un plateau technique plus performant, plus de personnel mais aussi des automates pour accueillir les patients. "On a mis en place récemment des bornes qui permettent de gagner du temps à l'enregistrement. Toutes les données administratives qui embolisaient nos labos seront rentrées dans ces machines au préalable. Ce qui permettra d'absorber beaucoup plus de patients dans la sécurité", détaille le biologiste d'un ton serein.

250 tests chaque jour à Noël dans une pharmacie

Un afflux de patients auquel s'attendent également les pharmacies. Le dépistage s'y fait par tests antigéniques, des tests plus rapides (le résultat est obtenu entre 15 et 30 minutes) mais moins sensibles et moins fiables, ce qui n'empêche pas l'agenda en ligne de cette officine des Hauts-de-Seine de se remplir rapidement.

"À partir du 21 décembre jusqu'au 26, presque tous nos rendez-vous sont réservés", constate Clément Bourbigot, de la Pharmacie centrale à Boulogne-Billancourt. La période des fêtes s'annonce intense pour lui et son équipe. "Ça va être sport pour nous ! On va accueillir 250 personnes en plus chaque jour à la pharmacie par rapport à ce qu'on fait habituellement. Effectivement, ça va être un challenge."

Pour relever ce défi, quatre salariés de la pharmacie se consacreront uniquement aux tests Covid dans les jours à venir.